News

Les Bourses européennes ont trébuché en fin de semaine

il y a 2 mois - vendredi 22 mars 2019
En cause, la publication de chiffres décevants en France et en Allemagne.
Les Bourses européennes ont trébuché en fin de semaine

Les Bourses européennes ont trébuché en fin de semaine

Sur la semaine, le Stoxx Europe 50 a cédé 0,2% et le Dax allemand 1,2%. Aux USA, le S&P 500 a grimpé de 1,1% et le Nasdaq de 2%. Chez nous, le Bel 20, qui a subi son réaménagement annuel, a aussi cédé 0,2%.

Le Dax allemand a souffert des baisses de BMW (lisez notre analyse; -5,5%) et de Bayer (-11,2%).
Le Nasdaq a profité du rebond des valeurs technologiques et n’est plus qu’à 3,5% de son record d’août dernier (Apple a gagné 4,8%, suite à l’annonce de l’arrivée de nouveautés).

Les annonces de la banque centrale américaine ont aussi fait l’actualité. 
La FED réduit ses prévisions économiques pours 2019. Sauf changement des indicateurs économiques, elle ne procédera à aucune hausse de taux en 2019 et en prévoit une seule d’ici 2021. Nous réduisons aussi nos prévisions et prévoyons toujours un net ralentissement économique en 2020.

Mais si les annonces de la FED sèment le doute, elles favoriseront aussi l’investissement en actions ces prochains mois. Les pays émergents (+0,9%) profitent d’ailleurs déjà de la détente des taux longs américains.

Le secteur des semi-conducteurs a gagné 3,3%, grâce à la publication de résultats supérieurs aux attentes par Micron Technology (+11,3%), qui prédit un redressement de la demande de mémoires informatiques. C’est de bon augure pour le secteur. Intel a grimpé de 0,6%, Melexis de 0,1%, Texas Instruments de 1,3% et Applied Materials de 2,3%.

Le secteur automobile européen a évolué en dents de scie et perdu au final 0,3%. D’abord stimulé par des spéculations sur un rapprochement entre Peugeot (-0,4%) et FCA (+2,7%), il a ensuite subi la baisse des prévisions de BMW pour son bénéfice 2019.

Le secteur des sociétés biotechnologiques, toujours risqué, a reculé de 2,3%. Biogen a chuté de 31,2% après avoir stoppé ses tests en phase III de son traitement de la maladie d’Alzheimer.

Semaine particulière pour le Bel20

L’indice phare de la Bourse de Bruxelles a fait l’objet de son réaménagement annuel. 
bpost (+7,2%) et Engie (-0,5%) y ont été remplacés par Barco (-1,5%) et la SIR WDP (+3,6%).

La baisse de la crainte d’une hausse des taux a profité aux valeurs de rendement.
Proximus qui, au cours actuel, offre un rendement de dividende de 4,2% net, a progressé de 4,1%.

A l’inverse les valeurs bancaires restent pénalisées par la faiblesse des taux qui mine leur marge d’intérêt
ING, empêtré de plus dans des soupçons de blanchiment a perdu 3,7%.
KBC a perdu 1%.

Colruyt gagné 6% et atteint un nouveau record historique. Le groupe acquiert 75% de Fiets! (spécialiste belge du vélo, avec 11 magasins en Flandres). L’injection de capitaux de Colruyt permet à Fiets! d’élargir son réseau; pour Colruyt, c’est une manière d’élargir sa présence dans le secteur commercial belge.

bpost (lisez notre analyse) a bondi de 7,2% après sa publication de résultats conformes aux attentes et sans nouvelle catastrophe. L’année en cours sera cependant plus difficile.

Ontex a progressé de 2,5%; la publication du résultats 2018 du 8/3 semble avoir apaisé les investisseurs. Un nouveau plan stratégique sera présenté le 8 mai.

AB InBev a poursuivi son rebond (+1,5%), grâce notamment à Crédit Suisse qui lui accorde encore un potentiel de hausse de 13% . Le cours a retrouvé son niveau de fin octobre, avant l’annonce de la division par deux du dividende.

En dehors de Bel 20

IBA a gagné 2,7%. Son exercice 2018 s’est clôturé sur une perte de 0,15 EUR par action, mais c’est parfaitement conforme à nos attentes. IBA reste le leader mondial de la protonthérapie mais ce marché reste difficile. Pour 2019, le groupe ne se risque pas à des prévisions précises et se contente de viser un résultat opérationnel dans le vert (hors éléments non récurrents).

Variations de cours de lundi matin à vendredi midi.

Partagez cet article