News

Chauffage: les calorimètres ne fournissent qu'une estimation de la consommation

03 octobre 2017
calorimètre

03 octobre 2017
Des questions et plaintes relatives aux calorimètres nous parviennent régulièrement. Problème: ces appareils n'ont pas de base scientifique rigoureuse. Et les remplacer par un compte de chaleur centralisé n'est pas toujours possible.

Un témoignage parmi de nombreux autres collecté à notre centre de contact: "Les calorimètres de la firme X sont déficients et pas étalonnés comme l'exigent les législations belge et européenne. Les plaintes s'accumulent sur internet, il y a des milliers de personnes dupées. Ces calorimètres frauduleux enregistrent une consommation de chauffage lorsqu'il fait 23 degrés dehors! L'an dernier, IRM a comptabilisé 25 journées où la température dépassait les 23 degrés. Cela signifie qu'un consommateur peut être abusivement facturé pour un mois complet!"

Ce type de plaintes renvoie à la manière de compter les frais de chauffage dans un immeuble équipé d’une seule installation pour tous les appartements. Le comptage pourrait se faire sur base des quotités ou du nombre de mètres carrés de chaque appartement mais cette procédure n’est pas équitable et ne favorise pas les économies. Si un occupant ouvre grand les vannes, le surcoût sera en partie supporté par ses voisins. La "solution" consiste à placer des appareils de mesure sur les conduites ou, plus fréquemment, sur les différents radiateurs. C’est ce qu’on nomme les répartiteurs d’énergie ou calorimètres.

Pas de mesure précise

" Il faut dire la vérité au consommateur: la répartition de chauffage par calorimètres n'a pas de base scientifique rigoureuse et n'en aura jamais", indique Olivier Lesage, notre spécialiste des questions énergie. "Les calorimètres fournissent seulement une estimation des répartitions de chauffage. Il ne faut pas s’attendre à une grande précision de ces appareils, dont la mesure ne comporte aucune unité physique. Si vous voulez obtenir une vraie mesure, il y a lieu de passer au compteur de chaleur centralisé (coût entre 200 et 250 € hors TVA et main-d'œuvre). Mais l'installation de chauffage doit le permettre: il faut une seule entrée principale et une seule sortie des conduites de chaleur dans l'appartement."

Pour éviter les mauvaises surprises

En attendant, si vos factures chauffage vous paraissent anormalement levées, voici quelques conseils:

  1. Assistez au relevé annuel des calorimètres par la firme agréée.
  2. Vérifiez si une erreur de calcul ne s'est pas glissée dans votre décompte. Si c'est le cas, contactez le syndic ou la firme chargée des relevés et du décompte.
  3. Si le montant de votre facture croît sensiblement, assurez-vous qu'elle porte toujours sur la même période et que les frais de chauffage pour l’ensemble de l’immeuble ont augmenté de la même manière.
  4. Si certaines mesures semblent disproportionnés par rapport à celles d'un autre occupant de l'immeuble, demandez que l'on vérifie si l'un ou l'autre calorimètre n'est pas défectueux.

D'autres pistes pour réduire votre facture de chauffage? Voyez notre action isolation 


Imprimer Envoyer par e-mail