Dossier

Seconde résidence et fisc

29 janvier 2020
Seconde résidence et fisc

Si vous possédez une seconde résidence, vous devez payer un impôt annuel sur celle-ci. Mais les règles varient selon que le bien est situé en Belgique ou à l’étranger.

Trois impositions possibles

Vous envisagez d'acheter un appartement à la côte belge pour y passer les vacances, une chambre d'étudiant à Louvain-la-Neuve ou un chalet en Ardennes, voire un appartement à la Costa Brava ou une petite maison en Provence ? Vous ne manquerez sans doute pas de prendre votre calculette pour estimer ce que ce bien vous coûterait chaque année et ce qu’il pourrait vous rapporter si vous le mettez en location. Outre les inévitables frais d’entretien, charges de copropriété et autres, il y a un aspect non négligeable à prendre en compte: la fiscalité.

Le calcul de l’impôt doit au moins comporter trois aspects

  • Tout d’abord, vous devrez payer chaque année un précompte immobilier, si votre seconde résidence se situe en Belgique (si elle est à l’étranger, vous risquez de devoir payer une taxe similaire au fisc du pays en question).
  • En outre, dans certains cas, vous devrez également payer des impôts au niveau local.
  • Enfin, un impôt sera prélevé chaque année sur la base de votre déclaration d’impôts sur le revenu des personnes physiques.Le fisc belge s’en occupent que votre seconde résidence soit en Belgique ou à l’étranger, mais les règles du jeu diffèrent.
User name

Participer à la conversation

Participez en postant un commentaire ou une question.

1 Commentaires

User name Moderator
11-06-2019
Antoine D. | Modérateur

Bonjour,

N'hésitez pas de prendre contact avec notre service financier au 02 542 33 43 pour un premier conseil.