News

Les supermarchés doivent prendre des initiatives en matière de consommation durable

22 octobre 2018

22 octobre 2018
Les consommateurs souhaitent que les supermarchés les informent mieux au sujet de la durabilité de leurs produits et améliorent la durabilité de leur offre. Toutefois, tout le monde n’est pas prêt à payer plus cher les produits moins bons pour l’environnement. C’est ce qu’il ressort d’une enquête menée dans le cadre de l’action « Je suis plus que mon ticket de caisse ».

Fin septembre, nous avons mené une courte enquête auprès de 1144 membres de notre panel de consommateurs. Nous leur avons posé trois questions relatives à la consommation durable et au rôle des supermarchés en la matière.

Cette enquête a été menée en collaboration avec les organisations à l’origine de « Je suis plus qu’un ticket de caisse »: Rikolto (les anciennes Iles de Paix), Fairtrade Belgium, KVLV Vrouwen met Vaart, Femma, Gezinsbond, Landelijke Gilden et le blog "Maison Slash".

Vers un « Nutri-Score » pour l’environnement?

A la question de savoir si les supermarchés doivent informer leurs clients au sujet de l’empreinte écologique de leurs produits, la réponse est positive pour l’ensemble des personnes interrogées ou presque. Pas moins de 7 personnes interrogées sur 10 ont répondu « plutôt d’accord » ou « tout à fait d’accord » à cette question. 

« Il est encourageant de voir que les consommateurs veulent recevoir ces informations en vue d’opérer leurs choix », souligne Ivo Mechels, CEO de Test Achats. « En matière de santé, vous avez à présent le Nutri-Score. Une telle chose doit également être possible en matière d’impact écologique ».

Une sorte d'éco-taxe? De préférence pas

Deuxième question posée à notre panel: seriez-vous disposé à payer une taxe environnementale pour certains produits non durables caractérisés par une grande empreinte écologique? Là, l’enthousiasme était moins prononcé: 38 % étaient disposés à le faire, mais 44% ne voulaient absolument pas entendre parler d’une telle taxe. 

« Si on veut des prix corrects, cela implique pourtant d'y inclure le coût de la pollution environnementale », souligne Jelle Goossens de Rikolto. « Ça pourrait stimuler à consommer plus durable ».

Les produits durables ne sont pas nécessairement plus onéreux. « Si vous parvenez à les sortir du segment de niche, ils ne doivent pas forcément être plus chers. A leur échelle et grâce à leur logistique efficace, les supermarchés peuvent être de véritables alliés ».

« Davantage d’efforts requis »

L’offre des supermarchés est-elle actuellement suffisamment durable? Non, le consommateur belge n’en est pas convaincu. Seuls 24 % sont d’avis que des efforts crédibles sont déjà fournis à cet effet, 39 % soulignant qu’ils pourraient être intensifiés.

Jelle Goossens nuance ces allégations : « l’expérience de "Vous êtes plus qu’un ticket de caisse" nous enseigne que les supermarchés œuvrent plus à la durabilité que ne le pensent leurs clients. Peut-être est-ce dû en partie à la communication en la matière, laquelle peut encore être améliorée ».

EN SAVOIR PLUS SUR "VOUS ETES PLUS QU'UN TICKET DE CAISSE