Dossier

Auto perte totale : que dit votre omnium ?

30 novembre 2020
Perte totale

Imaginez que vous ayez un accident et que votre voiture soit très abîmée. Heureusement, vous avez une omnium. Votre voiture sera-t-elle automatiquement déclarée perte totale ? Et êtes-vous sûr d’être indemnisé du prix d’achat dans son intégralité ? Apprenez tout à ce sujet.

Quand votre voiture est-elle déclarée perte totale ?

En principe, votre voiture est déclarée perte totale quand les frais de réparation sont supérieurs à la valeur de votre voiture au moment de l’accident, moins ce que vous récupérez encore pour l’épave de votre véhicule. Votre voiture n’est pas déclarée perte totale ? Votre assureur paie alors uniquement les réparations.

Comment détermine-t-on s’il s’agit ou non d’une perte totale ?

Pour déterminer si votre voiture est déclarée perte totale, il faut examiner la valeur de votre véhicule. Mais quelle valeur ? C’est stipulé dans votre contrat, notamment dans la définition d’une perte totale. Les assureurs peuvent partir de 2 bases différentes dans cette définition :

  • La valeur agréée : c’est la valeur de votre voiture au moment du sinistre telle que convenue avec votre assureur, lors de la signature du contrat, pour toute la durée de l’assurance (à l’aide d’un pourcentage d’amortissement à mesure que votre voiture prend de l’âge).
  • La valeur réelle : c’est la valeur du marché de votre voiture juste avant l’accident telle que déterminée par un expert après l’accident.

Attention : une assurance omnium sur base de la valeur agréée peut parfaitement partir de la valeur réelle pour la définition d’une perte totale. Découvrez plus sur la différence entre valeur agréée et valeur réelle.

Quelle importance a le type de valeur utilisé par votre assureur ?

  • Un contrat qui déclare le véhicule perte totale dès que les frais de réparation excèdent la valeur réelle du véhicule au moment de l’accident moins la valeur de l’épave, peut être plus intéressant d’un point de vue financier.
  • Dans une police qui part de la valeur agréée le montant des frais de réparation devra être sensiblement plus élevé avant que le véhicule soit déclaré perte totale.

Exemple 

Imaginez que vous ayez initialement acheté votre voiture 20 000 € et que vous ayez un accident au bout de 18 mois :

  • Valeur d’achat : 20 000 €
  • Valeur de l’épave après l’accident : 8 000 €
  • Valeur réelle (évaluée par l’expert) : 15 800 €
  • Frais de réparation : 9 000 €
  • Valeur agréée (valeur convenue avec votre assureur dans le contrat) : 17 600 € après 18 mois

Exemple 1 : décision sur base de la valeur réelle

Exemple 2 : décision sur base de la valeur agréée

Quelle définition de perte totale ?

Frais de réparation > [valeur réelle – valeur de l’épave ]

Frais de réparation < [valeur d’achat – valeur de l’épave > 

Quel est le calcul ?

9 000 € > [15 800 € – 8 000 €] 

9 000 € < [20 000 € – 8 000 €] 

Votre voiture est-elle déclarée perte totale sur base du calcul ?

Oui Non

Que recevez-vous ?

Indemnité pour la perte totale Frais de réparation du véhicule

Qu’est-ce que cela signifie pour vous sur le plan financier ?

Indemnité de 17 600 € (sur base de la valeur agréée) Indemnité de 9 000 €, tandis que votre voiture ne vaut plus que 15 800 € après 18 mois

Dans le premier cas, vous avez donc finalement 17 600 € en mains et dans le deuxième cas, vous devez continuer à rouler avec votre voiture réparée qui ne vaut plus que 15 800 €. En théorie du moins, car les réparations font encore baisser la valeur de votre véhicule. Sur le plan financier, vous faites, dans ce cas précis, une meilleure affaire avec le système de la perte totale.

Faites une demande de prix pour votre assurance auto