Dossier

Quelle assurance auto choisir ?

08 mars 2021
Quels types d’assurance auto existe-t-il ?

Vous venez d'acheter une nouvelle voiture et vous ne savez pas quelle type d'assurance auto choisir ? Pas de panique, nous vous expliquons tout ! Vous éviterez ainsi d’être doublement assuré ou trop peu assuré.

Assurance protection juridique pour votre voiture

Une assurance protection juridique auto n’est pas obligatoire, mais c’est un complément intéressant à votre assurance responsabilité civile auto. Si, en tant que conducteur, vous êtes impliqué dans un conflit suite à un accident, vous serez informé sur vos droits. Votre assureur essaiera également de résoudre le litige à l’amiable. Résultat : cela vous épargne bien des frais et vous rapporte davantage que si vous vous étiez retrouvé seul face à cette situation. Si l’affaire doit quand même être portée devant le tribunal, l’assureur paie (au moins partiellement) les honoraires de votre avocat.

Quand l’assurance protection juridique intervient-elle ?

Vous pouvez généralement compter sur votre assurance protection juridique auto dans les cas suivants :

  • si vous êtes en droit d’exercer un recours contre le responsable.
  • si vous êtes poursuivi pénalement, par exemple suite à une violation du code de la route.
  • si les responsabilités des différentes parties sont difficiles à établir, par exemple s’il est difficile de définir clairement qui était en tort ou en droit, ou qui doit ou non vous payer une indemnité.
  • s’il y a désaccord entre vous et un assureur, par exemple à propos de l’expertise après une collision ou de l’indemnité de dommages corporels.

Important à savoir : la garantie protection juridique auto consiste en une obligation de moyens et non de résultats. L’assureur doit donc tout mettre en œuvre pour parvenir à un bon résultat en votre faveur, mais cela ne signifie pas que l’on vous donnera raison !

Pourquoi la protection juridique est-elle intéressante avec l’assurance auto ?

L’assurance protection juridique peut par exemple vous aider à éviter des frais importants dans les cas suivants :

  • Suite à un accident de la circulation, il peut y avoir des discussions sur l’ampleur du dédommagement auquel vous avez droit. Ce type de discussions ou de négociations n’est pas évident si vous n’êtes pas juriste.
  • En cas d’accident en tort, les réclamations de la partie adverse sont traitées par la compagnie d’assurance auprès de laquelle vous avez pris votre assurance RC auto. Celle-ci peut également mandater un avocat pour vous défendre au pénal, sauf s’il y a conflit d’intérêts, par exemple un droit de recours pour conduite en état d’ivresse. Avec une assurance protection juridique, vous pouvez choisir vous-même un avocat pour votre défense pénale.
  • Vous pouvez bénéficier de l’aide d’un avocat spécialisé pour obtenir une indemnité à charge de l’assureur RC auto de la partie adverse. Ou vous faire aider par un contre-expert automobile pour contester l’indemnité dérisoire offerte pour votre voiture déclarée perte totale.
  • Dans les meilleurs contrats de protection juridique, vous pouvez également obtenir de l’aide pour les litiges contractuels. Par exemple dans le cadre d’un désaccord sur la garantie en cas de vice caché avec le vendeur ou le garagiste.

Bon à savoir : la protection juridique auto est intéressante même si vous avez déjà une assurance protection juridique étendue ou si vous avez souscrit l’option protection juridique dans votre assurance familiale ou habitation. En principe, la couverture standard de ces assurances ne couvre pas l’obtention d’une indemnité quand, en tant qu’automobiliste, vous avez été blessé du fait d’un tiers.