News

Petition - Banques: actionnaires chouchoutés, clients pénalisés

26 septembre 2016
cochon égratigné

26 septembre 2016
Alors que le rendement des comptes d’épargne n’atteint déjà plus que le minimum légal, les grandes banques s’y attaquent et demandent au gouvernement de le supprimer pour réduire la rémunération à zéro… Tout en augmentant les frais facturés aux consommateurs. Signez notre pétition pour leur dire STOP!

Alors que le rendement des comptes d’épargne n’atteint déjà plus que 0,11 %, soit le minimum légal, les grandes banques menacent de faire passer la rémunération à zéro. Les banques vont d’ailleurs s’attaquer à ce minimum légal en demandant au gouvernement de le faire sauter… Dans le même temps, elles envisagent d’augmenter les frais bancaires. Certaines sont même déjà passées à l’acte ! C'est pourquoi nous lançons notre pétition!

Inéquité flagrante

Ces décisions sont d’autant plus injustes que les services offerts par les banques sont de plus en plus réduits, poussant les consommateurs à réaliser eux-mêmes le maximum d’opérations de base. Le licenciement massif chez ING, et la fermeture de centaines d’agences qui représentent, pour beaucoup de consommateurs, le premier point de contact, constitue à ce titre le énième épisode de la mauvaise saga bancaire. Ceci alors même que les banques continuent d’annoncer de bons résultats financiers. Selon nos estimations, les quatre grandes banques du pays (Belfius, BNP Paribas Fortis, ING et KBC) devraient verser près de 7 milliards d’euros à leurs actionnaires, au titre de dividendes. Les détenteurs d’un compte d’épargne devront quant à eux se contenter de quelque 200 millions d’euros en intérêts. Une miette que les grandes banques voudraient bien récupérer dans leur assiette.

Notre pétition « Banques : actionnaires chouchoutés, clients pénalisés »

Il est bien sûr normal que les actionnaires soient rétribués pour l’argent qu’ils ont investi dans le capital des banques. Mais il est tout aussi naturel que les clients conservent un rendement minimum pour leur épargne et ne soient pas exposés à une hausse des frais injustifiée.

Test-Achats réclame donc une meilleure répartition des bénéfices des banques entre leurs actionnaires et leurs clients. Avec deux exigences pour les consommateurs:

  1. POUR le maintien du taux minimum légal pour les comptes d’épargne (0,11 %).
  2. CONTRE les hausses de frais injustifiées alors que les services sont de plus en plus réduits.

Nous avons besoin de votre soutien pour porter ce message fort aux Ministres concernés de ce gouvernement, K. Peeters (Consommateurs) et au J. Van Overvelt (Finances). Nous le compléterons par d’autres exigences bientôt formalisées dans un mémorandum visant à protéger les consommateurs et les épargnants.

Je suis d’accord avec ces deux exigences et je signe la pétition.

18824 personnes ont déjà signé la pétition!

Imprimer Envoyer par e-mail