Réponse d’expert

Que faire si vous ne pouvez pas payer votre crédit à la consommation ?

08 septembre 2022
économiser crédit de consommation

Vous ne parvenez pas à payer vos factures ? Nos experts vous apportent des réponses. Cette fois, Danièle Bovy, notre experte juridique, vous donne des conseils à propos des crédits à la consommation.
Glass.Mapper.Sc.Fields.Image
Danièle Bovy
Experte juridique
Si vous ne parvenez pas à résorber votre retard dans les temps, il vous sera difficile d’échapper aux sanctions.

Dans le contexte économique actuel, les fins de mois peuvent être difficiles. C’est pourquoi il peut être tentant de souscrire un prêt à tempérament classique, afin de disposer d’une réserve d’argent. Mais il existe d’autres types de crédits à la consommation, dont l’ouverture de crédit fait partie. Cette dernière vous confère plus de “liberté” mais peut également avoir de lourdes conséquences dans le cas où vous ne parvenez pas à payer vos mensualités

Quelle différence entre une ouverture de crédit et un crédit classique ? 

Dans le cas d’un prêt à tempérament, vous empruntez pour une durée déterminée à l’avance, et vous devez verser des mensualités fixes, comprenant une part de remboursement du “capital emprunté” et une part de remboursement des intérêts sur le capital non encore remboursé. Ce sont par exemple un crédit auto, un emprunt pour des travaux de transformation, ou ce qu’on appelle un « prêt personnel » (dont vous n’avez pas à préciser la destination). 

Au contraire, les ouvertures de crédit sont généralement des contrats à durée indéterminée, pour lesquels on ne rembourse pas de mensualités fixes. 

Les ouvertures de crédit ne sont pas une source supplémentaire de revenus

L’ouverture de crédit laisse beaucoup de liberté, mais vous devez évidemment respecter certaines obligations. Une ouverture de crédit peut en effet avoir de lourdes conséquences si vous n’arrivez pas à respecter les règles. Certaines personnes ne parviennent pas à verser la mensualité obligatoire à rembourser, d’autres continuent à puiser dans la ligne de crédit en cas de difficultés financières et finissent par accumuler une plus lourde dette que le maximum autorisé. 

“Après un premier rappel, puis un recommandé, si vous n’apurez pas dans le délai légal de trois mois, le contrat est dénoncé et toutes les sanctions tombent”

Ne considérez donc pas cette ligne de crédit comme une source supplémentaire de revenus, que vous pouvez solliciter pour satisfaire la moindre de vos envies. 
Utilisez-la par exemple pour faire face à une réparation inattendue et urgente à votre voiture ou votre maison, ou à un achat qui, compte tenu des circonstances, ne peut vraiment pas attendre. Ce n’est pas parce que vous avez la possibilité de retirer de l’argent qui n’est pas à vous que vous devez nécessairement le faire !

Par ailleurs, remboursez toujours le crédit le plus rapidement possible. Remboursez le plus que vous pouvez chaque mois, sans forcément vous limiter au minimum mensuel obligatoire. N’hésitez pas non plus à consacrer immédiatement votre épargne au remboursement de l’ouverture de crédit. Il est beaucoup plus avantageux de rembourser un crédit qui vous coûte cher en intérêts (généralement plus de 10%) que de laisser l’argent sur un compte-épargne qui, aujourd’hui, ne rapporte rien ou quasiment rien (moins de 1%) ! 

Quelles sont les conséquences lorsque vous ne pouvez pas payer ? 

Les conséquences en cas de retard de paiement d’un crédit à la consommation peuvent être très sérieuses. “Après un premier rappel, puis un recommandé, si vous n’apurez pas dans le délai légal de trois mois, le contrat est dénoncé et toutes les sanctions tombent”, explique Danièle Bovy. C’est-à-dire : 

  • Vous êtes prié de rembourser en une fois la dette en cours.
  • D’autres montants vous sont encore facturés : une pénalité et des intérêts de retard.
  • D'éventuelles clauses de réserve de propriété et d'éventuelles cessions de rémunérations. 
  • Vous êtes enregistré dans la liste des mauvais payeurs auprès de la Centrale de Crédits aux Particuliers, ce qui sera un sérieux obstacle à l’obtention d’un nouveau crédit où que ce soit. 

Quelles sont les solutions possibles? 

“Si vous avez des difficultés à respecter les échéances d’un crédit à la consommation, le prêteur ne pourra pas, sans que ce ne soit considéré comme un nouveau prêt, suspendre les mensualités ou allonger la durée du crédit. Si vous ne parvenez pas à résorber votre retard dans les temps, il vous sera donc difficile d’échapper aux sanctions. Même si on vous le propose, réfléchissez-y a deux fois avant de contracter un nouveau crédit. Ce serait creuser un trou pour en boucher un autre, et c’est rarement la solution”, regrette Danièle Bovy. 

Des questions ? 

Si vous avez des questions concernant les prêts, contactez nos experts du service crédit. Vous pouvez les appeler au 02 542 33 43 du lundi au vendredi de 9 à 12h30 et de 13 à 16h. 

APPELER LE 02 542 33 43


Imprimer Envoyer par e-mail