Dossier

La pension libre complémentaire pour travailleurs salariés

29 octobre 2019

29 octobre 2019
Nombre d’employés n’ont pas d’assurance groupe. Ou une petite seulement. Pour ceux-là, la pension libre complémentaire pour travailleurs salariés (PLCS) peut être un plus. Ici, c’est l’employé qui choisit l’assureur et le type de produit dans lequel il souhaite investir. Et en plus, la PLCS offre un avantage fiscal.

Un nouveau régime de pension

Instaurée en mars 2019, la pension libre complémentaire pour travailleurs salariés (PLCS) est réservée aux travailleurs du secteur privé et aux fonctionnaires contractuels. Elle relève du deuxième pilier de pension (pensions complémentaires constituées via l’employeur) et n’est accessible qu’à ceux qui ne versent pas de prime, ou une prime réduite, dans une assurance groupe ou un fonds de pension.

En voici les principales caractéristiques :

  • L’initiative de la PLCS revient à l’employé, et non pas à l’employeur comme dans le cas d’une assurance groupe.
  • C’est aussi l’employé qui choisit l’organisme de pension (le plus souvent une compagnie d’assurance) et le produit (branche 21 avec rendement garanti ou branche 23 sans garantie).
  • La tâche de l’employeur se limite à verser une partie du salaire net à l’assureur.
  • Le capital pension est normalement versé au moment du départ à la retraite.
  • La PLCS offre un avantage fiscal : les contributions donnent droit à une réduction d’impôt de 30% (plus les centimes additionnels).

Dans les sections suivantes du dossier, nous précisons les choses à travers quatre questions clés :

  1. Quels montants verser ?
  2. Quid de la fiscalité ?
  3. Est-ce intéressant pour vous ?
  4. Dans quels produits investir ?