News

Comment lutter contre l’inflation ? En dynamisant vos plans de pension

Les plans de pension à rendement garanti ne couvrent pas l’inflation. Pourquoi dès lors ne pas les troquer pour des produits plus dynamiques ? Surtout si votre horizon de retraite est lointain.

27 octobre 2021
inflation epargne pension

Comme le rendement des comptes d’épargne, celui de certains plans de pension complémentaires est aujourd’hui très faible. Pensons notamment à l’épargne-pension et à l’épargne à long terme logées dans la branche 21. Certes, le rendement est alors garanti, mais il est très insuffisant pour couvrir l’impact négatif d’une inflation qui repart à la hausse. Pour rappel, les projections du Bureau du Plan tablent sur une inflation de 2,1% en 2021 et de 2,8% en 2022.

Et ce ne sont pas les participations bénéficiaires offertes par les assureurs qui vous sauveront la mise. Elles sont facultatives et variables, et donc aujourd’hui aussi très modestes.

Convertir des produits qui ne rapportent presque rien

Pour obtenir un rendement capable de couvrir l’inflation, il faut donc se tourner vers des placements un peu plus risqués mais plus rémunérateurs à long terme :

  • Un fonds d’épargne-pension géré par une banque. Et opter pour un fonds neutre (moitié actions/moitié obligations), voire dynamique (principalement en actions).
  • Un produit d’assurance vie de la branche 23 à laquelle un fonds d’investissement est associé, ou un produit de la branche 44. Dans ce dernier cas, il s’agit d’un seul contrat avec deux composants différents: un de la branche 21, l’autre de la branche 23. Selon le composant choisi, vous avez un placement avec ou sans risque.

Important : il est possible, dans un fonds d’épargne-pension, de passer d’une version défensive à une version neutre, voire dynamique. Et dans une assurance-vie de la branche 44 de passer de la branche 21 à la branche 23. Par contre, dans le cadre d’une épargne-pension, il est interdit de transférer un capital déjà constitué d’une assurance vers un fonds et vice-versa. Comme il est interdit de passer de la formule de l’épargne-pension à celle de l’assurance-vie ordinaire et vice-versa.

Plus d’infos à ce sujet dans notre dossier épargne-pension.

Vers le dossier épargne-pension

Ne touchez à rien si vous êtes proche de la retraite

Ces éventuels transferts sont à envisager que si l’on a du temps devant soi. Si vous êtes à quelques années de la retraite, mieux vaut ne toucher à rien. Mais si vous avez, par exemple, la quarantaine, c’est autre chose. Vous pouvez alors vous permettre de prendre un peu plus de risques, sachant que votre capital est de toute façon bloqué jusqu’à 60 ans.