News

Imports parallèles : des appareils souvent moins chers et (presque) aussi fiables

08 décembre 2020
Imports parallèles : des appareils souvent moins chers et - presque - aussi fiables

Acheter un nouvel appareil tel un téléviseur peut parfois s'avérer plus intéressant sur les commerces en ligne qui travaillent avec des distributeurs européens hors Benelux. Cette pratique, légale, s'appelle « importation parallèle ». Ces produits peuvent un peu s’écarter des normes en vigueur chez nous. Est-ce quand même intéressant ? A quoi faut-il faire attention ? Enquête.

Qu'entendons-nous par "import parallèle" ?

Le phénomène n'est pas neuf, mais il connaît de beaux jours grâce aux ventes en ligne qui donnent de la visibilité à ces prix particulièrement attractifs. Que penser des « imports parallèles » ? Est-ce sans danger ? Le consommateur peut-il s'y fier les yeux fermés ?

Dans notre comparateur en ligne des téléviseurs, vous pouvez trouver différents modèles de TV, aux prix les plus avantageux, notamment dans une boutique en ligne du nom d'El-Vidas.nl. Ce commerce, disponible en néerlandais uniquement pour le moment, propose, entre autres, des modèles d'appareils venant de distributeurs de pays de l’Union européenne, mais hors Benelux. L'affaire s'avère plus intéressante pour ces revendeurs - et finalement aussi pour les consommateurs - car les modèles sont meilleur marché, y compris pour les commerçants.

Comparer les téléviseurs

Les revendeurs officiels (LG, Philips, Sony, Samsung, etc.) proposent, eux, leurs appareils uniquement via des distributeurs implantés au Benelux. Pourquoi ? Principalement parce que la garantie implique que les appareils soient totalement adaptés aux services des opérateurs télécoms locaux. Ce qui n’est pas le cas pour les imports parallèles (appelés aussi parfois « importations grises »).

Nous avons simulé l'achat d’une TV sur El-Vidas.nl pour analyser la façon de communiquer au sujet de ces modèles en import parallèle.

Appareil européen ou du Benelux ? Vous ne le saurez qu'après avoir payé

Premier constat, El-Vidas stipule clairement sur son site internet qu’il travaille avec des modèles européens, mais pas exclusivement, et qu’il pratique donc l’importation parallèle. Un avertissement garantit que ces appareils conviennent à 100 % pour le marché néerlandais et que le délai de garantie de deux ans est également de mise.

 

Le client a, par ailleurs, droit à 30 jours pour renvoyer l’appareil. Il doit cependant supporter les frais de retour.

Second constat, ce n’est qu’après paiement que le client sait s'il va recevoir un modèle européen ou Benelux. Il est possible de vérifier l'information grâce au code alphanumérique présent dans la dénomination de l’appareil : par exemple, si vous voulez acheter un Samsung QE55Q95TALXXN, les quatre dernières lettres (- LXXN) signifient qu’il s’agit d’un modèle Benelux. Or, El-Vidas n’affiche pas ces quatre dernières lettres sur le web. L'enseigne stipule néanmoins clairement sur son site que ses appareils proviennent tant de distributeurs du Benelux qu'européens. Ce n’est qu’après avoir payé que vous pouvez déterminer si l’appareil provient du Benelux ou s’il s’agit d’un modèle européen.

Des appareils non certifiés par les opérateurs télécoms locaux

Un des problèmes potentiels avec un appareil, à l'instar d'une TV, acheté via un distributeur européen hors Benelux, est qu'il ne soit pas adapté aux services des opérateurs télécoms du cru, comme Proximus, Telenet ou VOO en Belgique. Pourquoi ? Parce qu’il n’a pas été testé ni certifié par eux. Le souci se traduit principalement par des problèmes liés aux modules CI+.

Bien souvent, le mode d’emploi dans la langue du pays (ici en néerlandais, donc) fait aussi défaut, mais il est toujours possible d'en obtenir une version digitale  sur le web. Par contre, pas de craintes à avoir avec les services de streaming internationaux comme Netflix et Disney+ : ils fonctionnent sans problème.

L’avis de nos juristes et de nos enquêteurs

Envie d'en savoir plus sur ce phénomène d'importation parallèle ? Dans les pages suivantes, nos experts répondent aux principales questions juridiques qui se posent, et notre équipe d'enquêteurs tire les conclusions à retenir.

 

 
User name

Participer à la conversation

Participez en postant un commentaire ou une question

Commentaires

Soyez le premier à commenter