Communiqué

Suite à des nombreuses plaintes, Test Achats porte plainte auprès de l’Inspection économique et de la FSMA contre les sociétés Switch-SFAM

15 février 2022

Depuis septembre 2020, Test Achats enregistre de nombreuses plaintes contre les sociétés Switch et SFAM au sujet de la vente de produits d’assurance et d’autres services lors de l’achat d’un produit Apple. Pour le seul mois de décembre 2021, l’organisation a reçu 53 plaintes, 57 en janvier 2022 et déjà 48 pour les 2 premières semaines de février. Au total, Test Achats comptabilise 466 plaintes depuis septembre 2020.

Les plaintes ont trait à la conclusion “forcée” de certains contrats. Lors de l’achat d’un smartphone, d’une tablette, d’un ordinateur, le consommateur se voit proposer une assurance gratuite durant un mois ou se voit promettre un cashback. On lui demande de signer divers documents sans explication claire et sans lui donner le temps de les consulter. On lui demande aussi son n° de compte IBAN (pour pouvoir lui verser le cashback). Par après, le consommateur est informé par différents mails qu’il a souscrit un contrat d’assurance d’une durée d’un an, un abonnement à une carte cadeaux ou encore un abonnement visant à la création d’un site internet. Le montant cumulé de ces différents abonnements se monte régulièrement à plus de 200 € par mois.

 

Ces différents abonnements sont assortis d’un droit de rétractation mais le consommateur ne parvient pas à joindre le service clientèle par téléphone et ne reçoit en réponse à ses e-mails qu’un e-mail type remerciant pour le contact, promettant une réponse rapide qui ne vient jamais. Il lui est donc particulièrement difficile de mettre fin aux différents abonnements « souscrits ». Entretemps, des domiciliations sont activées et le montant des différents abonnements prélevé.

 

Les témoignages de consommateurs, qui ne sont pas du tout informés ni du type d’abonnement souscrit, ni du coût de ces différents abonnements sont tellement nombreux qu’on ne peut que conclure qu’il s’agit d’une stratégie bien rodée de la part des sociétés Switch/ SFAM” détaille Julie Frère, porte-parole de Test Achats. Dans ce contexte, l’organisation considère que ces contrats n’ont pas été valablement conclus et recommande dès lors aux consommateurs concernés de contacter leur banque pour bloquer la domiciliation et d’exiger le remboursement des sommes déjà déboursées. En cas de questions, ceux-ci peuvent contacter Test Achats au 02 542 33 33.

 

Afin de faire cesser et sanctionner ces pratiques, Test Achats a décidé de porter plainte auprès de l’Inspection économique mais également de la FSMA contre ces sociétés” ajoute Julie Frère, “nous espérons un suivi rapide et efficace”.

Accès presse

Pour avoir accès à tous les contenus en tant que journaliste, nous vous demandons de nous envoyer un e-mail.