News

Babyphones connectés : 7 babyphones déconseillés sur 9

29 janvier 2018

29 janvier 2018
Les objets connectés posent souvent des problèmes de sécurité. Ainsi, nos derniers tests ont révélé que la majorité des babyphones vidéo connectés peuvent être facilement piratés. De plus, ils disposent rarement d’une alerte claire en cas de souci avec la connexion (perte de réseau par exemple).

Les babyphones dernier cri permettent non seulement d’entendre, mais aussi de voir bébé, sur son smartphone ou sa tablette. Une application transforme ceux-ci en récepteurs connectés via le wifi, la 3G ou la 4G.

Pas d’alerte claire en cas de problème de connexion

D’après nos tests, la majorité des babyphones vidéo connectés ne disposent pas d’une alerte claire en cas de problème de connexion (par exemple, si vous quittez la zone de couverture wifi ou si celle-ci vient à manquer). Vous n’êtes donc pas clairement prévenu que vous n’êtes plus en train de surveiller votre bébé!

Quand il y a une alerte, il s’agit parfois uniquement d’un signal sonore. Quand il y a une notification écrite, il arrive qu’elle n’apparaisse pas lorsque le téléphone est verrouillé ou si l’application n’est pas active (si elle est juste ouverte en arrière-plan). De plus, le mode de notification diffère selon que le smartphone tourne sous Android ou sous iOS, parfois même selon le modèle de smartphone…

Contrôlables de l’extérieur

Le deuxième problème important que nous avons relevé concerne la sécurité de la connexion. Les babyphones connectés mal sécurisés peuvent être piratés. Un intrus pourrait donc observer ce qui se passe chez vous, et même parfois faire pivoter la caméra pour modifier son champ de vision. 

Est-ce que cela risque d’arriver souvent? Sans doute pas. Mais ce n’est pas une raison pour que les fabricants prennent si peu soin de protéger votre intimité.

Les autorités doivent réagir

Nos objets sont de plus en plus reliés à internet et cela pose des problèmes de sécurité et de respect de la vie privée. Plus grave, les enfants, qui méritent pourtant une protection optimale, sont souvent visés par ce type de produit. Nous avons déjà plusieurs fois soulevé cette problématique et alerté les autorités: 

Aujourd’hui, ce sont les babyphones connectés qui posent problème. Il est crucial que les autorités obligent les industriels à sécuriser les produits connectés. Nous avons déjà interpellé les autorités belges à ce sujet, mais leur réponse n’a pas été convaincante.

Les autorités allemandes n’ont pourtant pas hésité, à interdire l’utilisation de certains jouets connectés. Et suite à l'enquête menée par l'association de consommateurs norvégienne, l'autorité norvégienne des communications a réalisé sa propre enquête et estimé qu’aucune des 18 montres ne remplissait les exigences nécessaires pour être vendues en Norvège.

Tant que les fabricants n’ont pas la volonté ou la capacité de réaliser des produits sûrs, ils ne devraient pas pouvoir les mettre en vente.

7 babyphones exclus

Sur les 9 babyphones que nous avons testés, nous déconseillons les 7 suivants:

  • le Beurer BY88;
  • le Motorola MBP845 Connect;
  • le Motorola MBP85 Connect;
  • l’iBaby M6S;
  • le NUK Smart Control Multi 310;
  • le Tattou Vio 1631 ;
  • le Foscam FosBaby P1.

Ils présentent tous une alarme déficiente  en cas de problème de connexion (voire pas d’alarme du tout) et seuls le Motorola MBP85 Connect et l’iBaby dispose d’une sécurité satisfaisante contre le piratage.

Le Babymoov Babycamera Zero Emission arrive en deuxième position de notre classement. Il possède une alerte en cas de problème de connexion, mais celle-ci n’est pas assez claire (il s’agit uniquement d’une notification sonore).

Le meilleur babyphone vidéo connecté

Un seul babyphone évite ces deux problèmes de sécurité. Nos abonnés peuvent le découvrir ci-dessous.

Abonné? Connectez-vous pour découvrir notre médaillé.