Communiqué

Black Friday: Test Achats met en garde contre les boutiques en ligne frauduleuses

19 novembre 2020

La fraude sur Internet en hausse

Au début de l'année, le point de contact du SPF Economie a fait le bilan du nombre de cas de fraude sur Internet en 2019. Le nombre de signalements (9 142) a augmenté de 29 % par rapport à 2018 (7 082). La hausse a été la plus forte chez les particuliers. Les cinq plaintes les plus fréquentes concernent les pratiques frauduleuses, la publicité non sollicitée, la non-livraison de biens ou de services, la violation de la protection des données et la livraison non sollicitée de biens ou de services. Test Achats tire également la sonnette d'alarme en ce qui concerne le phishing et toutes sortes de fraudes sur Internet. "Récemment, nous avons eu le cas d'un homme qui voulait vendre une table, et pour laquelle il a reçu un appel d'un acheteur lui en proposant 40 euros. On a demandé à cet homme d'ouvrir son HomeBanking, après quoi tout son compte d'épargne a été pillé", explique Julie Frère de Test Achats. "Nous voyons ces mésaventures se reproduire fréquemment et nous ne préviendrons jamais assez de rester très prudents", ajoute-t-elle.

 

Boutiques en ligne frauduleuses

Selon Test Achats, le nombre de boutiques en ligne douteuses qui coincent les consommateurs est remarquable : Kamaro.nl, Bulux.nl, Winterwinkelen.nl, Blokhut-stunter.nl, Bossio.nl, Bulux.nl, ce ne sont là que quelques-uns de la longue liste de sites web douteux signalés à Test Achats. "Les plaintes des consommateurs sont largement similaires : dans de nombreux cas, il s'agit de commandes qui ont été payées mais qui ne sont pas livrées. Il s'avère souvent impossible de joindre l'entreprise par la suite, et par la suite le site web est mis hors ligne et le client perd son argent. En général, les montants restent relativement limités, mais il y a des pics où le consommateur est plus pauvre de quelques milliers d'euros", précise l'organisation de consommateurs. Test Achats souligne qu'il est presque impossible de déterminer s'il s'agit toujours des mêmes escrocs qui se cachent derrière les boutiques en ligne frauduleuses, mais le constat est là, c’est le même modus operandi à chaque fois, les sites disparaissant du net au bout de 2 semaines à 2 mois maximum. 

 

Black Friday

En vue du Black Friday, la grande fête du shoping, importée des Etats-Unis, Test Achats a développé le site www.testachats.be/blackfriday accessible à tous et à toutes, où l’on peut consulter l’évolution des prix d’une centaine de produits, et savoir si Black Friday est le moment opportun pour acheter ou non.

 

Ne vous faites pas avoir

Test Achats recommande de s’informer afin de savoir si le site que l’on veut visiter est fiable, notamment en lisant l’avis d’autres internautes au sujet de leur réputation. L’organisation des consommateurs recommande également d’être attentifs à l’url des sites. Si elle contient des caractères spéciaux (p. ex. µ au lieu de u) ou s’il s’agit d’un lien abrégé, elle est probablement fausse. Par ailleurs, les fautes d’orthographe, l’absence de données de contact de la firme, des réductions de prix trop belles pour être vraies, etc. sont autant d’indications que la boutique en ligne est frauduleuse. Afin d’éviter d’autres victimes des fraudeurs, Test Achats recommande de dénoncer les cas ou tentatives de fraude au Centre pour la Cybersécurité Belgique via son adresse email suspect@safeonweb.be. Les consommateurs qui ont donné leurs coordonnées bancaires doivent immédiatement prendre contact avec Card Stop (070 344 344) ainsi qu’avec leur banque afin de bloquer leur compte. 

Accès presse

Pour avoir accès à tous les contenus en tant que journaliste, nous vous demandons de nous envoyer un e-mail.