Dossier

Le compost? Rien de plus simple!

14 septembre 2017
compost déchets organiques

14 septembre 2017
Le compostage présente de nombreux avantages: votre sac poubelle s’en trouve allégé et diffuse moins d’odeurs, c’est bon pour l’environnement, vous produisez vous-même votre engrais et c’est un jeu d’enfant.

Vous pouvez composter de différentes manières, en fonction de l’espace dont vous disposez. Si vous possédez un grand jardin, vous pouvez répartir une installation sur plusieurs bacs. Un petit jardin ou rien qu’une cour? Dans ce cas, un fût à compost est la meilleure solution. Pas d’espace à l’extérieur? Dans ce cas, il vous est loisible de lombri-composter à l’intérieur.

Tas de compost pour grand jardin
Si vous disposez de beaucoup d’espace, vous pouvez aménager un tas de compost. Pour ce faire, rien de plus simple: quelques palettes en carré sont idéales.

Cela commence par une couche de déchets bruns (branches, paille, émondes de haies...) de 10 cm environ. Cette couche apporte la solidité, mais permet également à l’air de pénétrer par le bas. Si vous n’avez pas assez de matière brune, vous pouvez réaliser cette couche inférieure en utilisant du carton coupé en morceaux.

Ensuite seulement, ajoutez de la matière verte: épluchures de fruits et légumes, filtres ou pads de café, sachets de thé, feuilles, fanes de carottes, épices périmées, fleurs fanées et herbe coupée.

Au fil du temps, ajoutez une quantité équivalente de matière brune.

Pour accélérer le processus, découpez les déchets en petits morceaux facilement assimilables.

Si votre compost dégage des odeurs désagréables, c’est qu’il y a un problème. Il n’est probablement pas assez aéré, par exemple si vous y avez déversé trop de résidus de tonte. C’est pourquoi il faut régulièrement aérer votre tas de compost, en le remuant une à deux fois par semaine.

Deux fois par an, procédez de manière plus vigoureuse et remuez minutieusement le tas. «Retourner» est le terme consacré.

Si le tas de compost est trop humide, de mauvaises odeurs peuvent se dérager car l’air n’est pas en mesure de circuler suffisamment. Si le tas de compost est trop sec, il n’abritera que peu de vers, champignons et bactéries et ne sera dès lors guère productif.
 
compost
Fût à compost pour petit jardin

Si vous n’avez pas de grand jardin, vous pouvez utiliser un fût à compost en plastique. Il ne prend pas beaucoup de place et le fonctionnement est le même que pour un compost ordinaire, avec un bon équilibre entre les différents composants. Le fût est conçu pour être aéré, mais vous pouvez aussi faire circuler l’air en remuant régulièrement le contenu avec un long bâton.

compost jardin

Lombri-compost à la maison

En appartement aussi, il est possible de composter, si vous ne craignez pas de cohabiter avec de petits vers. On appelle cela le lombri-compostage.

Pour débuter, vous n’avez besoin que de quelques bacs en plastique, et vous remplirez le premier avec 500g de déchets organiques minimum. Ajoutez-y des vers de compost rouges (pas des lombrics). Vous pourrez vous en procurer auprès de personnes qui ont déjà un lombricompost (n’hésitez pas à lancer un appel sur les médias sociaux) ou dans un magasin spécialisé.

Une fois dans votre bac à compost, les vers commenceront à transformer les déchets: ils peuvent digérer chaque jour leur propre poids et se reproduisent très rapidement.

Lorsque votre premier bac est rempli et que les vers en ont digéré une grande partie, disposez un deuxième bac percé de trous au-dessus ou à côté de ce dernier (selon la position). Lorsque vous commencez à le remplir, les vers se déplaceront automatiquement d’un bac à l’autre.
Là aussi, mieux vaut ne pas placer de trop gros morceaux de déchets organiques dans les bacs, de façon à ce qu’ils restent digestes pour les vers. Vous devrez quoi qu’il arrive attendre quelques mois pour obtenir un compost bien régulé. 

Les vers produiront du compost, mais aussi un liquide sombre appelé "percolat". Il s’agit d’une substance très nourrissante que vous pouvez administrer à vos plantes (pour autant que vous la diluiez dans de l’eau). 

 compost vermicompostage

Quand est-il prêt à l’usage?

Lorsque vous ne pouvez plus distinguer les matériaux organiques et qu’ils se sont transformés en une masse souple et uniforme, le compost est prêt à être utilisé. Mieux vaut toutefois le tamiser avant d’en faire usage, afin de retirer les derniers morceaux non digérés – des branches la plupart du temps.

Pour contrôler le taux d’humidité, vous pouvez faire le "test du poing". Prenez du compost dans votre main et serrez le poing. Si quelques gouttes s’écoulent entre vos doigts et que le compost s’agglomère, sa composition est idéale. S’il est trop humide, il vous glissera entre les doigts au lieu de former une boule. S’il est trop sec, il s’effritera.