News

Factures de gaz et d'électricité: faites attention à la redevance fixe !

24 octobre 2018

24 octobre 2018
Non seulement cette redevance fixe peut varier considérablement d'un contrat à l'autre (de 0 à 120 € !), mais certains fournisseurs la calculent intégralement par année entamée. Et non au prorata du nombre de jours où l'on est demeuré client.

Vos factures de gaz et d'électricité se composent de divers éléments. A côté de la composante énergie proprement dite, des différentes taxes et de la TVA figure la redevance fixe, laquelle couvre les frais fixes du fournisseur.

Cette redevance s’élève en moyenne à 40-45€, mais son montant peut considérablement varier. Pour l'électricité par exemple, elle s'échelonne à Bruxelles et en Wallonie de 0€ (Essent et Energie 2030) à 85€ (Lampiris Top), en Flandre de 0€ (Essent, Ecopower et Energie 2030) à 121€ (Aspiravi Nature fix et flex).

Tenez-en compte, surtout si vous consommez peu d'énergie. C'est notamment le cas des propriétaires de panneaux solaires. Ceux-là ont tout intérêt à opter pour une redevance fixe peu élevée, quitte à payer le kWh un peu plus cher.

Toutes les infos sur notre comparateur

Le montant de la redevance fixe annuelle figure dans notre comparateur fournisseurs d'énergie gaz et électricité. Il apparaît dans le détail des contrats qui vous sont proposés.

Vers le comparateur fournisseurs d'énergie

Notre comparateur vous indique aussi si cette redevance est calculée au prorata du nombre de jours où l’on est demeuré client. Certains fournisseurs (comme Essent, Mega ou Zenon) réclament en effet l’entièreté de la redevance fixe par contrat, même si on les quitte après quelques mois.

Il s’agit selon nous d’une indemnité de rupture déguisée, pratique que nous dénonçons depuis plusieurs années. Elle peut en effet freiner le consommateur dans sa volonté de changer de fournisseur. Nous avons fait part de nos doléances à ce sujet au SPF Economie ainsi qu'au ministre des Consommateurs Kris Peeters, mais sans succès jusqu'à présent.

Notons que le Service de médiation de l'énergie a récemment cité six fournisseurs devant le tribunal pour ce même motif. Nous soutenons cette démarche, nous suivrons l'évolution du dossier, nous analyserons la réaction des fournisseurs concernés et prendrons éventuellement le relais (car le Service de médiation de l'énergie ne peut trouver qu'un règlement à l'amiable) via une procédure sur le fond.