News

Des panneaux solaires avec compteur qui tourne à l'envers chez Mega ? Des coûts supplémentaires sont à prévoir

30 août 2022
panneaux solaires forfait Mega

À partir de septembre, le fournisseur d'énergie Mega facturera des frais supplémentaires aux prosumers. En moyenne, un propriétaire de panneaux solaires avec un compteur qui tourne à l'envers devra débourser 720 euros de plus par an. Est-ce autorisé et que pouvez-vous faire ?

Au début de l'année, Octa+ a été le premier fournisseur d'énergie à décider de facturer un supplément aux propriétaires de panneaux solaires équipés d'un compteur analogique. La raison en est qu'ils doivent engager davantage de frais pour assurer l'équilibre du réseau électrique.

La nouvelle plateforme d'échange de données qui est utilisée dans le secteur de l'énergie depuis la fin de l'année dernière est censée permettre un calcul plus précis des coûts pour les propriétaires de panneaux solaires. Il apparait que les coûts que les fournisseurs doivent supporter pour équilibrer l'offre et la demande sur le réseau électrique seraient jusqu'à 20 fois plus élevés pour eux que pour les clients sans panneaux solaires.

Mega invoque cette raison pour faire payer des frais supplémentaires aux propriétaires de panneaux solaires ayant un compteur qui tourne à l'envers à partir de maintenant.

Pour qui et à partir de quand ?

Mega facturera ces coûts aux nouveaux clients à partir de septembre 2022. Les clients existants devront les payer à partir du moment où leur contrat sera renouvelé. Concrètement, si votre contrat actuel expire en novembre, Mega vous enverra un renouvellement de contrat en septembre et mentionnera ces coûts supplémentaires.

À combien s'élèvent les coûts supplémentaires ?

Les coûts supplémentaires sont facturés sur la base de la capacité de l'onduleur du client, tout comme pour Octa+. C'est également le paramètre sur base duquel le gestionnaire de réseau calcule le tarif prosumer, un tarif pour l’utilisation du réseau de distribution de l'électricité.

Les coûts supplémentaires sont considérables. Pour les nouveaux contrats conclus en septembre et pour les renouvellements de contrats en novembre, Mega facture 15 € par kWh de capacité d'onduleur chaque mois. Pour une famille dont l'onduleur moyen est de 4 kWh, cela représente 60 € supplémentaires par mois ou pas moins de 720 € supplémentaires sur une base annuelle. Ce tarif s'ajoute au tarif prosumer, la redevance d'utilisation du réseau de distribution, pour laquelle un propriétaire de panneaux solaires avec compteur qui tourne à l'envers paie en moyenne 280 € pour 4 kWh.

En comparaison, Octa+ facture 1,82 € par kWh et par mois depuis le 1er avril. Entre-temps, ce montant est déjà passé à 5,51 € par kWh et par mois pour les nouveaux contrats, soit 22,04 € par mois pour un onduleur de 4 kWh.

Est-ce autorisé ?

Nous avons déjà posé la question au régulateur fédéral de l'énergie, la CREG, suite à la démarche d'Octa+. Ce fournisseur a décidé de facturer les coûts aux clients existants pendant la durée de leur contrat et a fait croire qu'il était obligé de le faire. Nous avons jugé cette modification unilatérale du contrat inacceptable et la CREG nous a confirmé qu'il s'agissait d'une pratique injustifiée. Une enquête a été ouverte auprès de l'Inspection économique, mais aujourd'hui nous attendons toujours le résultat de cette analyse.

Mega utilise une méthode de travail différente : ce fournisseur ne facture pas les coûts pendant la durée de votre contrat, mais au moment du renouvellement. En agissant de la sorte, Mega procède déjà de manière plus correcte que Octa+. Votre fournisseur doit bien sûr vous en informer clairement, mais s'il le fait correctement, rien ne l'empêche malheureusement de vous facturer un supplément. Les nouveaux clients n'échappent pas non plus aux coûts supplémentaires.

Que pouvez-vous faire à ce sujet en tant que consommateur ?

En tant que client de Mega, vous êtes bien sûr libre de changer de fournisseur. La plupart des autres fournisseurs ne facturent pas encore ces coûts. Il est donc conseillé de procéder à une comparaison des prix lors du renouvellement de votre contrat et de tenir compte de ces coûts afin de déterminer le contrat le plus avantageux pour vous. 

Toutefois, il est généralement recommandé, si vous bénéficiez du principe du compteur tournant à l’envers, de ne procéder à l'échange qu'à un moment aussi proche que possible du relevé annuel du compteur. C'est le seul moyen d'éviter la perte de production de vos panneaux solaires. Si votre consommation nette au moment du renouvellement du contrat est proche de zéro, vous pouvez envisager de changer de fournisseur.

Quoi qu'il en soit, nous trouvons très regrettable qu'en cette période extrêmement difficile où les prix de l'énergie sont extrêmement chers pour de nombreuses familles, que les fournisseurs facturent des coûts aussi élevés.