News

La pétition pour une énergie abordable se clôture avec presque 53 000 signatures

26 avril 2022
pétition tarifs énergie

Fin de l'année dernière, nous lancions une pétition pour une réforme fiscale approfondie dans le domaine de l'énergie. Nous voulions encourager les autorités à supprimer les taxes et les prélèvements sur la facture d'électricité. Avec 52 703 signatures, nous pouvons envoyer un signal fort aux ministres compétents.

Les prix du gaz, de l'électricité et du mazout de chauffage ont commencé à augmenter fortement depuis l'été dernier. Un ensemble de facteurs, allant des droits d'émission de CO2 de plus en plus chers à une pénurie du côté de l'offre, en passant par la guerre en Ukraine, a rendu l'énergie extrêmement chère.

Des factures d'énergie qui donnent le tournis

Des données officielles montrent que, pour le mois d'avril, les prix annuels prévus sont d'environ 1 700 € pour l'électricité et 3 650 € pour le gaz. Ce sont des chiffres qui donnent le vertige, et annulent les effets de la baisse de TVA. Nous avons déjà constaté l'hiver dernier que des consommateurs adaptaient leur comportement en éteignant les lumières ou le chauffage, quitte à s’emmitoufler dans un sac de couchage pour regarder la télévision le soir. 

Depuis des mois, les questions liées à l’énergie représentent le sujet numéro un parmi tous ceux qui nous sont rapportés. Des factures d’acompte qui donnent le tournis, des contrats fixes qui se transforment soudainement en contrats variables ou des changements involontaires de fournisseurs constituent des témoignages malheureusement très fréquents. 

Une refonte indispensable pour la facture d’électricité

Nous avons toujours été en faveur d'un taux de TVA réduit sur une consommation de base de gaz et d'électricité et avons donc critiqué la réduction temporaire et tardive de la TVA que le gouvernement fédéral a mise en place sur le gaz pour les mois hors saison de chauffe. 

Afin de mieux protéger les consommateurs contre les chocs tarifaires et d'éviter les mesures prises en urgence et de court terme qui ne changent rien structurellement, nous souhaitons profiter de cette pétition pour plaider une fois de plus en faveur d'un véritable changement de taxation sur l'énergie : dans des conditions normales de marché, environ 30% de la facture d'électricité est consacrée aux électrons eux-mêmes (en raison du prix élevé, ce pourcentage est aujourd'hui d'environ 60%), le reste étant constitué des tarifs de distribution et de transport, des taxes et de la TVA.

Une partie importante de ces coûts est utilisée pour financer la transition énergétique.   Pour nous, il est important de réduire la facture d'électricité des ménages à l’essentiel : les électrons et leur acheminement. Les autres coûts n'ont pas leur place dans la facture et doivent être supprimés et financés différemment.  Nous voyons deux façons d'y parvenir : soit via les impôts, soit via une contribution climatique sur les produits, les carburants ou les activités ayant un impact négatif sur l’environnement. Cette transition n'est toutefois acceptable que si elle est financièrement indolore pour les ménages.

Un signal fort envers les ministres compétents

Nous remettrons la pétition, qui compte près de 53 000 signatures, aux ministres fédéral et régionaux de l'énergie. Il est crucial que les deux niveaux de pouvoir mettent de côté leurs différences politiques pour travailler à une solution pour les consommateurs de notre pays et leur pouvoir d'achat dans le domaine de l'énergie. De plus, la transition énergétique ne pourra jamais réussir avec des prix élevés de l'électricité, trois à quatre fois plus chers que ceux du gaz ou du mazout. 

Comparer pour épargner

En attendant, il est toujours bon de comparer les contrats des différents fournisseurs d'énergie. Vous pouvez toujours le faire sur notre plateforme énergétique.

COMPAREZ LES TARIFS D’ENERGIE SUR NOTRE PLATEFORME