Communiqué

Table ronde organisée par Test Achats sur la facture d’énergie et ses perspectives : à l’unanimité, les intervenant.e.s soutiennent la demande de nettoyer la facture d’électricité

25 janvier 2022

Ce lundi 24 janvier, Test Achats organisait une table ronde sur la facture d’énergie dans le contexte des prix records du gaz et de l’électricité. Y intervenaient en tant qu’orateurs et oratrices M. Eric De Keuleneer, professeur d’économie à l’ULB, Mme Dominique Offergeld, CFO d’ORES, M. Stéphane Bocqué Communication Manager à la FEBEG et Mme Annabelle Jacquet, conseillère régulatoire chez Lampiris.

Stéphane Dochy, expert énergie chez Test Achats est revenu sur les hausses spectaculaires de prix que l’on connait depuis plusieurs mois, et les propositions de Test Achats pour aider les ménages à y faire face. Parmi celles-ci, l’idée de nettoyer la facture d’électricité de tout ce qui ne concerne pas l’énergie et sa distribution, en supprimant dès lors toutes les redevances, cotisations et taxes qui s’y trouvent. La pétition lancée par l’organisation de consommateurs à cette fin a déjà recueilli près de 40.000 signatures.

Interrogé à ce sujet, M. Stéphane Bocqué a déclaré que cela serait « à l’avantage de la transition énergétique, sachant que la consommation d’électricité va augmenter de manière considérable au cours des années à venir, et ce pour tous les types de ménages. On va vers l’électrification de la mobilité, du chauffage, dans le domaine de l’industrie, … Pour que cette consommation d’électricité augmente, il faut que le tarif de l’électricité baisse. Avoir une facture ramenée à sa scientifique moelle, cela serait une bonne chose pour favoriser cette transition énergétique ».  Il est rejoint en ce sens par Annabelle Jacquet qui estime que cela serait « une bonne idée et plus logique que cela soit financé par le budget de l’Etat, et plus par la facture ».  Pour Dominique Offergeld, CEO d’ORES, « en fonction de choix politiques, ne devrait-on pas passer du consommateur qui finance tous ces prélèvements à la notion de contribuable ? Aujourd’hui il y a déjà un premier pas qui a été fait avec la cotisation fédérale qui a été transformée en cotisation prélevée par le biais de la facture en une accise, et je crois que c’est un premier pas excellent qui a été fait ». Enfin, M. De Keuleneer suggère de mettre à contribution les rentes de situation considérables sur le nucléaire - que les petits consommateurs et petites entreprises ont très largement financées en payant les surprixs pendant des dizaines d’années – ainsi que la rente de situation dans la rémunération des communes via les intercommunales responsables des réseaux de distribution.

La pétition de l’organisation de consommateurs sera prochainement remise aux Ministres compétent.e.s.

L’entièreté du webinar peut être consultée ici : https://vimeo.com/654960129/e724b033e9.

 

Accès presse

Pour avoir accès à tous les contenus en tant que journaliste, nous vous demandons de nous envoyer un e-mail.