Dossier

Châssis et vitrages

11 février 2013
chassis et vitrage

11 février 2013

Le passage au vitrage à haut rendement ou au triple vitrage permet d’économiser sur votre facture d’énergie.

Eviter les pertes de chaleur

Auparavant, les fabricants de châssis ne se devaient pas faire autant d’effort en matière d’isolation : la menuiserie laissait échapper
moins de chaleur que le vitrage. Mais aujourd’hui, les deux composants ont fait de beaux progrès.

Les pertes thermiques du vitrage dépendent notamment du nombre de feuilles utilisées (désormais 2 ou 3), de la largeur de l’espace entre elles et de la qualité des intercalaires (isolants ou non) qui les maintiennent écartées. Le vitrage à haut rendement (aussi appelé superisolant) et le triple vitrage remplacent en outre l’air par un gaz noble (l’argon ou le très onéreux krypton) entre les feuilles de verre et recourent à un film métallisé (argent, p.ex.) sur l’une des feuilles pour faire obstacle aux déperditions de chaleur par rayonnement.

Pour la menuiserie, c’est surtout l’épaisseur du matériau qui joue un rôle. On y incorpore de plus en plus souvent des matériaux isolants, par exemple du liège dans les fenêtres en bois. Ou l’on recourt à des techniques spéciales, par exemple pour les fenêtres en PVC ou en aluminium. L’été, leurs performances thermiques nettement améliorées entraînent même un risque de surchauffe du côté sud de la maison si elle est dotée de grandes baies vitrées.

Plutôt qu’installer l’air conditionné, mieux vaut privilégier une protection solaire plus efficace, qui sera idéalement installée à
l’extérieur – ou à défaut à l’intérieur. Si vous bâtissez à neuf, vous pouvez aussi prévoir des éléments architecturaux, comme un
balcon par exemple. L’hiver, celui-ci laisse pénétrer à l’intérieur la lumière rasante du soleil tandis qu’en été, quand le soleil est
haut dans le ciel, il offrira de l’ombre à la fenêtre qu’il surplombe.

Enfin, à cause du film métallisé qu’il contient, le vitrage à haut rendement ou le triple vitrage laisse moins passer la lumière diurne que les vieilles vitres simples ou le double vitrage ordinaire. Ce film peut réduire la lumière incidente de 10 à 15 %.

La composition du vitrage est déterminée par l’épaisseur des feuilles de verre successives, exprimée en mm; ces valeurs sont séparées par un tiret ou une barre oblique et le premier chiffre se réfère à la feuille extérieure.

Exemple : "4-15-6" symbolise un double vitrage composé d’une feuille extérieure de 4 mm d’épaisseur, d’un vide intercalaire
de 15 mm rempli d’air ou de gaz et d’une feuille intérieure de 6 mm d’épaisseur.

Imprimer Envoyer par e-mail