Communiqué

Dieselgate : Volkswagen également condamnée aux Pays-Bas

14 juillet 2021

Après une condamnation en Espagne plus tôt cette année, puis en Italie la semaine passée, c’est maintenant aux Pays-Bas que Volkswagen se voit condamnée à indemniser les victimes de sa fraude au logiciel truqué dans le cadre du Dieselgate. Test Achats, qui a introduit une action collective contre le constructeur automobile en 2016, l’appelle une nouvelle fois à ne pas attendre la fin de la procédure judiciaire et à indemniser immédiatement les consommateurs belges.

Dieselgate

Il y a près de 6 ans, le monde entier découvrait que le constructeur automobile Volkswagen falsifiait depuis des années les données relatives aux émissions de millions de véhicules diesel. Sur le banc d'essai, la société utilisait délibérément un logiciel pour s'assurer que ses voitures émettaient moins d'oxyde d'azote que si elles étaient réellement sur la route. Les voitures diesel de ce constructeur semblaient dès lors bien plus propres que ce qu’elles n’étaient réellement. Plusieurs procédures judiciaires ont été introduites un peu partout dans la monde à la suite de ce scandale. Depuis lors, de nombreux jugements favorables aux consommateurs dupés ont été rendus.

 

Pays-Bas, Italie, Espagne

On apprend aujourd’hui que la Fondation Car Claim siégant aux Pays-Bas et représentant 150 000 clients VW dupés a obtenu gain de cause devant le juge. Ce dernier a en effet jugé que les personnes ayant acheté une nouvelle VW, Audi, SEAT ou Skoda équipée de ce logiciel truqué avaient droit à une diminution du prix de 3000 EUR (1500 EUR pour une voiture achetée en seconde main). Au total, ce dossier hollandais devrait coûter entre 225 et 450 millions à Volkswagen.

 

Les jugements dans le dossier Dieselgate se suivent et se ressemblent, la semaine passée, l’organisation sœur de Test Achats en Italie, Altroconsumo, obtenait un jugement condamnant Volkswagen à un montant de 200 millions d’EUR, soit 3 300 EUR pour chacun de 63 000 conducteurs représentés.  Un peu plus tôt cette année, le constructeur automobile était condamné par le tribunal de commerce de Madrid : les conducteurs espagnols se sont vus octroyer un somme de 3000 EUR, pour un total de 16 332 000 EUR.

 

Aussi en Belgique?

Dès l’éclatement du scandale Dieselgate, Test Achats a tenté de trouver une solution avec Volkswagen afin d’indemniser les consommateurs belges lésés. Vu le manque de bonne volonté du constructeur automobile, l’organisation a décidé d’introduire une action collective en 2016. Le juge a déclaré l’action recevable fin 2017 avec le système d’opt-out, ce qui permet à l’organisation de représenter tous les consommateurs dupés. Le fond de l’affaire sera plaidé en février de l’année prochaine. « Au vu des décisions judiciaires récentes, mais aussi des transactions conclues en Allemagne par exemple, toutes en faveur des consommateurs lésés, nous appelons une fois encore Volkswagen à ne pas attendre la fin de la procédure judiciaire et à indemniser immédiatement tous les consommateurs belges concernés par sa fraude. Il n’est pas acceptable qu’une entreprise d’une telle envergure continue de jouer la montre et de se moquer de ses clients » réagit Julie Frère, porte-parole de Test Achats.

 

Accès presse

Pour avoir accès à tous les contenus en tant que journaliste, nous vous demandons de nous envoyer un e-mail.