Dossier

Champignons : achetez-les frais !

27 septembre 2016
Champignons : achetez-les frais !

27 septembre 2016

En cette saison, les supermarchés proposent une large sélection de champignons. Bien que l’on trouve aussi souvent des variétés séchées et en conserve dans les rayons, mieux vaut opter pour des produits frais. Lors de notre test il y a 2 ans, des résidus de pesticides avaient été retrouvés dans tous les champignons séchés.

Composés à 90 % d’eau, les champignons sont pauvres en graisses et donc en calories. Ils contiennent par ailleurs nombre de minéraux, d’oligo-éléments, de vitamines et de protéines, ce qui les rend particulièrement intéressants sur le plan nutritionnel.

Métaux lourds

En revanche, ils absorbent facilement les métaux lourds comme le plomb et le cadmium. Ceux qui poussent le long des chaussées fortement fréquentées ou dans des zones polluées affichent donc souvent une teneur élevée en métaux lourds.

Les 32 échantillons analysés en 2014 respectaient tous la norme européenne pour le cadmium. S’agissant du plomb, il n’existe actuellement une norme européenne que pour les champignons d’élevage, alors que le risque est justement plus élevé pour les champignons sauvages. Inadmissible !

Pesticides et nicotine

La présence de pesticides dans les échantillons avait également été vérifiée. Résultat : tous les champignons séchés contenaient des résidus de pesticides, pas les frais ni en conserve. Un vrai problème avait été constaté pour quatre échantillons de champignons séchés : les cèpes de Delhaize dépassaient la limite légale, les girolles de Cora contenaient un pesticide interdit (DEET) et de la nicotine avait été retrouvée dans les deux échantillons biologiques de Cook. Il y a donc de quoi remettre sérieusement en cause le caractère bio de ces produits. Enfin, parmi les 12 échantillons, 8 contenaient plusieurs types de pesticides. Si certains échantillons respectent les normes légales propres à chaque pesticide, ils en contiennent parfois jusqu’à 7 sortes différentes. Nous exigeons donc que la toxicité de ce type de combinaisons fasse l’objet de davantage d’études.

Origine inconnue

Les champignons – dont l’emballage indiquait la provenance – étaient originaires de nombreux pays différents (Chine, France, Canada, etc.). Parmi les échantillons frais, un seul ne fournissait pas ce renseignement. Les champignons séchés étaient en revanche plus souvent d’origine inconnue, tandis que la provenance des champignons en conserve ou en bocal ne figurait jamais.

Choisissez des champignons frais

Lorsque vous voulez acheter des champignons au supermarché, choisissez-en des frais. Non seulement nous n’avons trouvé aucun pesticides dans les échantillons de champignons frais, mais en plus l’origine de ceux-ci était bien plus sûre que celle des champignons secs. 

Test-Achats exige

  • Qu’une norme européenne définisse la teneur en plomb maximale dans les champignons sauvages.
  • Qu’une enquête soit menée sur la toxicité des « cocktails de pesticides » présents dans les variétés sauvages et de culture et, si nécessaire, que des normes soient définies.
  • Que l’obligation de mentionner l’origine des champignons frais soit étendue aux produits séchés et en conserve.

Imprimer Envoyer par e-mail