Dossier

Trouble panique

06 décembre 2007
trouble-panique

06 décembre 2007

Un accès de panique se caractérise par un puissant sentiment d'angoisse disproportionné par rapport à la réalité. On parle de trouble panique lorsque plusieurs accès de panique se succèdent en un laps de temps relativement court. Très souvent, les patients ne sont pas compris parce que leurs plaintes sont vagues. Un conseil : essayez de donner une image la plus précise possible de ce que vous ressentez à votre médecin.

Qu'est-ce que le trouble panique ?

La panique est une peur ou une angoisse soudaine et violente qui s’empare de vous suite à un danger. Celui-ci peut être réel et provenir de l'extérieur (vous êtes victime d'un vol à l'arraché en rue par ex.) ou imaginaire et donc provenir de l'intérieur (la peur de l'échec par ex.). Cette angoisse mène à des tentatives excessives ou inconsidérées de se protéger.
L’angoisse joue un rôle important, car il s'agit d'un signal indiquant qu’il faut agir pour combattre ou fuir un danger. Le corps réagit à l’angoisse notamment par une accélération du rythme cardiaque (palpitations) et de la respiration (hyperventilation) et par un apport accru de sang dans les muscles (sensation de chaleur). Lorsque l’angoisse prend de telles proportions, il s'agit de panique. On parle de trouble panique quand la personne est victime de plusieurs accès de panique en un laps de temps relativement court. Dans ce cas, la forte sensation d’angoisse n’est absolument pas proportionnelle à la réalité, si bien que la personne perd le contrôle de la situation. Les hommes sont moins sujets au trouble panique que les femmes.

Symptômes

Le trouble panique se caractérise par des crises de panique qui surviennent subitement et s’aggravent en quelques minutes. Durant les crises, la personne peut avoir la sensation de mourir ou de devenir folle. Et entre celles-ci, la peur d’une nouvelle crise subsiste. À l'heure actuelle, on n'a pas encore pu démontrer qu'un facteur physique, comme une accélération du fonctionnement de la thyroïde, était à l'origine du trouble panique. Les crises peuvent s’accompagner de différents symptômes : transpiration, sueurs froides, palpitations, suffocation, vertiges, sensation d’évanouissement, tremblements, nausées, douleurs thoraciques, picotements au niveau des membres.

Évolution de la maladie

Le trouble panique est difficile à diagnostiquer. Généralement, les personnes qui en souffrent consultent de nombreux médecins. On conseille d'expliquer ses sensations le plus clairement possible à son médecin pour éviter qu'il suspecte le patient de faire la comédie, de se lamenter ou d'être hypocondriaque…

Traitement

L'on essaiera d'abord de traiter le trouble panique avec une psychothérapie. Le psychologue ou le psychiatre établira un programme d’exercices visant à apprendre à maîtriser ses angoisses ou sa panique. Si nécessaire, des médicaments peuvent être prescrits, parmi lesquels des antidépresseurs et des calmants.


Imprimer Envoyer par e-mail