Dossier

Problèmes hormonaux : n'en remettez pas une couche

06 mai 2013
problèmes hormonaux

06 mai 2013

Certaines substances utilisées dans les produits cosmétiques sont suspectées de perturber le fonctionnement de nos hormones. Inutile de paniquer. Il suffit, pour éviter que ces substances n'atterrissent sur votre corps, de lire la liste des ingrédients. De nombreux produits cosmétiques en sont exempts.

Certaines substances utilisées dans les produits cosmétiques, comme le maquillage, les crèmes de nuit, les shampooings, les gels de rasage et les déodorants, sont suspectées d'altérer le fonctionnement de nos hormones. Ces substances sont du reste aussi présentes dans l'alimentation, l'eau, l'air, etc. Les scientifiques n'en ont pas encore la preuve irréfutable, mais ces substances sont notamment associées par certains à une diminution du nombre de spermatozoïdes et à l'augmentation de certains cancers.

Risques possibles en cas d'utilisation combinée

Une analyse effectuée par des organisations de consommateurs en France, en Suisse, au Danemark et au Royaume-Uni a montré qu'aucun des 66 produits cosmétiques analysés ne dépassait la norme légale pour les substances endocriniennes, quand il y avait déjà une norme. Selon leur enquête, l'utilisation simultanée de certains cosmétiques comporterait toutefois un risque pour la santé. Une conclusion qui doit néanmoins être nuancée dans la mesure où les chercheurs ont en effet simulé un scénario dit de "worst case" (beaucoup de produits cosmétiques plus de la crème solaire) et non une "utilisation normale". Cela étant dit, les femmes européennes utilisent en moyenne 10 voire plus de produits cosmétiques par jour.

Pas inévitables

  • En ce qui concerne le savon pour les mains, le gel douche, ... il n'y a pas vraiment d'inquiétude à avoir dans la mesure où vous les rincer immédiatement.
  • Il existe un large choix de produits cosmétiques sans éléments altérant le système endocrinien. La liste des ingrédients vous aidera dans ce cas à y voir plus clair.
  • Il ne sert à rien de paniquer, mais si vous avez malgré tout certaines inquiétudes, évitez les produits contenant de l'éthylhexylméthoxycinnamate, du propylparabène et du butylparabène.
  • Pour les produits cosmétiques qui restent sur la peau, comme la crème solaire, les laits corporels, etc., préférez dans tous les cas les variantes sans substances suspectées d'altérer le système endocrinien.

En attendant

De notre côté, nous resterons attentifs au dossier et demandons aux scientifiques de continuer à effectuer des analyses et de fixer des normes avec les instances compétentes en tenant compte dans ce cadre de l'utilisation combinée.


Imprimer Envoyer par e-mail