L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
News

Colliers antiparasitaires : pas sans risque

16 juillet 2012 Archivé
colliers antiparasitaire

16 juillet 2012 Archivé

Les substances contenues dans certains colliers anti-puces et anti-tiques pourraient présenter un danger pour la santé des enfants.

La France a interdit début juin la vente d'une série de colliers antiparasitaires pour chiens et chats. Certains de ces produits pourraient en effet être dangereux pour les enfants, plus précisément en cas de contacts répétés et prolongés avec l'animal.

Certains colliers potentiellement nocifs

Les instances compétentes françaises ont retiré les autorisations de mise sur le marché de 76 colliers antiparasitaires pour animaux de compagnie. Il s'agit de colliers qui ont le statut de médicament vétérinaire et sont censés prévenir ou lutter contre la présence de tiques et de puces chez les chiens et les chats.

La décision a été prise à la suite de travaux de réévaluation des risques de tous les médicaments vétérinaires contre les parasites. Des travaux qui ont abouti à la conclusion que certains colliers antiparasitaires comportaient un risque pour les enfants, à tout le moins en cas d'exposition prolongée et plus précisément de contacts cutanés répétés avec l'animal. Il s'agit plus spécifiquement de colliers contenant du dimpylate (diazinon), du tétrachlorvinphos et du propoxur. L'Europe étudie à présent la nécessité de prendre des mesures comparables pour les colliers autorisés dans d'autres États membres.

Les risques présumés pour la santé ne sont pas très clairs : le rapport d'évaluation complet n'a pas encore été publié et le communiqué de presse annonçant l'interdiction ne contient pas de détails. Il est par contre établi depuis longtemps que ces insecticides ne sont pas seulement nuisibles pour les tiques et les puces mais aussi pour l'homme en cas de doses suffisamment élevées, avec notamment une possible atteinte du système nerveux central.

Quels colliers en Belgique ?

En attendant une décision européenne, les autorités belges ont appelé à faire preuve de toute la prudence nécessaire. Il nous semble plus sage - surtout si vous avez des enfants en bas âge - de ne plus mettre pareil collier à votre chien ou chat. En Belgique, les colliers suivants contiennent, selon l'Agence des médicaments, certains des insecticides pointés du doigt : Propoxur, Kiltix, Prevender et Preventef.

Attention, il s'agit ici de colliers enregistrés comme médicaments vétérinaires et que vous ne trouverez donc pas dans le commerce ordinaire. Les animaleries proposent d'autres colliers pour lesquels nous ne sommes pas en mesure de nous prononcer quant à leur caractère inoffensif. Lisez donc toujours attentivement l'étiquette.


Imprimer Envoyer par e-mail