L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
Guide d'achat

Guide d'achat des shampoings réparateurs

19 mars 2019
Une dame, vue de dos, se lave les cheveux avec du shampoing.

Cheveux ternes, fragiles et fourchus ? Qui espère réparer les dégâts au moyen d’un shampoing réparateur en sera pour ses frais. Il n’est heureusement pas nécessaire d’acheter les shampoings les plus chers pour obtenir de beaux cheveux bien soignés. Suivez le guide.

Pas évident de nos jours de trouver en magasin un shampoing "ordinaire". Les rayonnages sont en effet remplis de shampoings pour cheveux colorés, fins et ternes, bouclés, blonds, gris, gras ou secs, pour hommes, enfants, cheveux abîmés... C’est cette dernière catégorie, celle des shampoings "réparateurs" que nous avions mise sur la sellette lors de notre test en 2019, en nous demandant s’ils étaient bel et bien capables de réparer des cheveux abîmés.

Pas meilleurs qu’un shampoing ordinaire

La réponse est claire et nette : non. Les cheveux sont en effet constitués de fibres mortes, auxquelles il est impossible d’insuffler une nouvelle vie. Ces shampoings ne sont pas nécessairement mauvais pour autant ; simplement, ils se prévalent sur leurs emballages d’arguments de vente vides de sens. Ce qu’ils font par contre convenablement, c’est laver et entretenir vos cheveux.

Ces shampoings réparateurs n’apportent donc aucune valeur ajoutée : les shampoings ordinaires font tout aussi bien. Lors de ce test, nous avions comparé 14 shampoings "réparateurs" avec 2 shampoings ordinaires ne se revendiquant pas de ces allégations réparatrices trompeuses, et ces derniers se sont révélés (au moins) tout aussi efficaces au niveau du lavage et de l’entretien des cheveux.

Plus chers et pas meilleurs pour autant

Aucun des shampoings testés à l’époque ne tenaient donc sa promesse de réparer les cheveux et avaient dès lors tous reçu un mauvais score en matière d’étiquetage, mais tous assuraient un lavage et un entretien sans défaut. Sur le plan de l’expérience utilisateur, nous avions par contre noté d’importantes différences. Il convient de souligner que ce sont précisément ces produits (onéreux) qui se retrouvaient en bas de classement. Tant les experts que les utilisatrices n’avaient pas été enthousiasmés par les produits les plus chers. La différence de prix n’était pourtant pas mince. 

Allergènes et ingrédients suspects

Ne vous laissez pas mener en bateau par des arguments de vente comme "sans parabènes", "testé dermatologiquement" et "testé cliniquement"; les garanties qu’ils offrent sont loin d’être absolues. Pour les fabricants, il s’agit avant tout de vendre pour gagner de l’argent. C’est pourquoi ils font preuve d’une ingéniosité sans limites en matière de promesses sur l’emballage. L’allégation trompeuse "réparateur" en reste le meilleur exemple. 

User name

Participer à la conversation

Participez en postant un commentaire ou une question.

Commentaires

Soyez le premier à commenter