L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
News

Davantage de cosmétiques (crèmes, solaires, déos) vont pouvoir prétendre à l'Ecolabel européen

22 octobre 2021
L'écolabel européen s'applique désormais aussi aux cosmétiques non rinçables

C'est une très belle victoire pour les organisations européennes de consommateurs comme la nôtre: désormais, les produits cosmétiques dits « non rinçables » (les déodorants, les crèmes de soin, le maquillage, les solaires) pourront eux aussi bénéficier de l'Ecolabel européen, le label écologique officiel au sein de l'Union. 

Les produits cosmétiques à rincer comme les shampooings et les gels douche pouvaient déjà prétendre à l'Ecolabel européen depuis 2013. Désormais, à partir de cette année, le label officiel européen - vous savez, celui qui affiche un petit logo avec une fleur et des étoiles - pourra également être apposé sur les crèmes de jour/de nuit, les crèmes solaires, les déodorants et même le maquillage. A condition, bien sûr, de répondre aux exigences requises. C'est-à-dire être produits dans un souci de qualité et de sécurité pour l'environnement et pour la santé publique, soit notre propre santé. 

 Nous n'avons pas encore repéré le label, jusqu'ici, sur des produits en supermarchés ou dans les pharmacies, mais nous espérons sincèrement que ça ne va plus tarder.

Aucune substance nocive pour l'homme ou l'environnement

Les produits qui affichent l'Ecolabel ne peuvent contenir aucune substance potentiellement dangereuse pour l'homme ou l'environnement. Les cosmétiques à destination des enfants ne peuvent, eux, contenir aucun parfum allergénique.

En termes d'empreinte écologique, l'impact sur l'environnement du produit doit être le plus faible possible. C'est un critère essentiel. Les cosmétiques qui désirent obtenir l'Ecolabel ne peuvent pas contenir de substances qui se décomposent en minuscules particules, très lentement, voire qui ne se décomposent pas du tout, et qui finissent dans nos océans, à l'instar des microplastiques. Les emballages doivent en outre se limiter au strict nécessaire. 

Une victoire pour les organisations de consommateurs

L'extension de ce label à un plus grand nombre de produits cosmétiques constitue un fameux progrès. C'est en grande partie grâce aux efforts du BEUC (Bureau européen des unions de consommateurs), qui chapeaute les différentes organisations européennes de consommateurs, dont la nôtre. De notre côté, nous avons ainsi contribué à fixer les limites pour les ingrédients potentiellement dangereux. 

Si vous repérez l'Ecolabel sur un cosmétique, vous pouvez être assuré qu'il ne contient pas: 

  • De perturbateurs endocriniens;
  • Certains nanomatériaux;
  • De parfums allergènes dans les produits pour enfants;
  • De colorants et conservateurs potentiellement allergisants;
  • De phtalates (plastifiants, substances qui améliorent la texture);
  • De microplastiques et autres substances qui se dégradent très lentement et demeurent longtemps dans l'environnement.

Envie d'en savoir davantage sur les labels cosmétiques ? Lisez notre dossier à ce sujet:

Vers notre dossier sur les labels cosmétiques