L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
News

Aspen condamnée en Italie pour une hausse colossale des prix

20 octobre 2016
Aspen AGCM 5 millions

20 octobre 2016
Le fabricant de médicaments Aspen a imposé une hausse exagérée des prix pour des médicaments contre le cancer, menaçant de les retirer du marché. En Italie, la firme s'est vue infliger une amende de 5 millions d'euros. Nous demandons que la Belgique réagisse aussi, car ces pratiques répréhensibles coûtent très cher à notre Sécurité sociale.

En 2009, la firme pharmaceutique Aspen avait repris à GSK la commercialisation d’un certain nombre d’anciens médicaments pour le traitement du cancer. Quelques années plus tard, Aspen demande une hausse des prix, dans la plupart des Etats-membres européens, dont la Belgique, pour rendre ces médicaments – dont il est le seul fabricant- de nouveau rentables.

Des pratiques de chantage qui coûtent cher à la sécurité sociale

En soi, une hausse des prix n’était pas déraisonnable, puisqu’il s’agit d’anciens médicaments bon marché, dont le prix avait été bloqué et parfois diminué par décision des autorités. Cette fois, Aspen a cependant dépassé les limites de l’acceptable: selon les médicaments, la hausse va de 500 à 1600 %.

Sous la menace à peine voilée que le prix demandé était nécessaire pour ne pas mettre en péril l’approvisionnement des patients belges, la firme a fait pression sur les autorités belges pour obtenir leur assentiment. Avec pour conséquence, par exemple, qu’une boîte de Leukeran, qui coûtait auparavant 10€, s’élève tout d’un coup à 118€ !

Ce chantage coûte à notre sécurité sociale environ 2,8 millions d’euros supplémentaires par an, une augmentation de pas moins de 960% sur le budget d’origine !

Solide amende en Italie

Suite à une plainte de notre consoeur italienne Altroconsumo, l’Autorité de la Concurrence AGCM a conclu que la firme avait abusé de sa position de monopole pour appliquer des prix déraisonnables. Aspen est en effet l’unique fabricant des médicaments contre le cancer en question. En Italie, la firme a donc été condamnée à une amende de 5 millions d’euros pour ces pratiques illicites.

Nous exigeons des prix honnêtes en Belgique

Dans notre pays, un tel chantage ne peut non plus être toléré. Nous voulons également que les instances compétentes négocient de nouveaux prix, raisonnables, avec le fabricant pharmaceutique.

Vous voulez en savoir plus sur un médicament qui vous a été prescrit?


Imprimer Envoyer par e-mail