L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
News

Les autotests sont non fiables, chers et souvent inutiles

23 mars 2018

23 mars 2018
Depuis fin 2016, les autotests sont vendus en pharmacie. Pourtant ils ne sont jamais totalement fiables et coûtent assez cher. Nous en avons analysé 14. Résultat: beaucoup de tests n'ont pas de place dans la pharmacie.

Les avantages des autotests (simples, accessibles à tous et fournissant rapidement un résultat) ne suffisent pas à faire disparaître leurs gros défauts…

Jamais totalement fiables

Déjà, ils ne sont jamais 100% fiables. De plus, ils coûtent en moyenne 15 à 20 € et ne mesurent qu’un seul paramètre. Or, avec un test sanguin classique et l'avis du médecin, on en sait bien davantage. Un autotest ne fournit qu’une indication et n’est en rien comparable au diagnostic d’un médecin.

Seulement 3 autotests utiles

Le test de grossesse qui existe depuis les années 70 n’a plus à démontrer son utilité incontestable. Quant aux autotests du SIDA et du cancer du côlon, ceux-ci ont une utilité.

En effet, l'autotest du SIDA peut être utile pour les personnes présentant un risque accru de VIH, qui doivent subir des tests réguliers.

Pour le cancer du côlon, un dépistage officiel et gratuit est déjà mis en place pour les personnes se trouvant dans la tranche d’âge la plus à risque (les plus de 50 ans à partir de 2020). Cet autotest ne peut pas remplacer le dépistage officiel.

11 autotests ne devraient pas être en vente

Sur les 14 autotests examinés, nous en déconseillons cinq et en jugeons six autres d’une utilité contestable. Nous estimons que ceux-ci ne devraient tout simplement pas être mis sur le marché.

Nous déplorons que les pharmaciens les distribuent avec toute l’aura de légitimité et de crédibilité que cela confère, à tort, à ce type de produits. Nous interpellons d’ailleurs la profession et les autorités à ce sujet.

Découvrez notre analyse détaillée dans notre dossier autotests