Dossier

La troisième dose de vaccin contre le coronavirus

13 janvier 2022

Maintenant que la majeure partie de la population belge a été vaccinée contre la COVID-19, on administre désormais une troisième dose de vaccin contre le coronavirus.  Cette injection supplémentaire est-elle encore utile maintenant que le variant omicron a fait son apparition ? Même dans le cas où vous avez déjà été infecté ? Nous répondons à toutes vos questions dans ce dossier.

Qu’entend-on par troisième dose de vaccin ?

Quand nous parlons d’un vaccin supplémentaire contre le coronavirus, il s’agit d’un vaccin supplémentaire après votre vaccination de base. La vaccination de base correspond aux deux premières injections du vaccin à ARN messager de Pfizer/BioNTech ou Moderna, aux deux premières injections du vaccin à vecteur  Oxford University/AstraZeneca ou à la première injection du vaccin à vecteur de Johnson & Johnson. En Belgique, le vaccin supplémentaire est administré avec une dose complète du vaccin Pfizer/BioNTech ou une demi-dose du vaccin Moderna.

Pourquoi un troisième vaccin ?

La vaccination de base permet en premier lieu la production d’anticorps. Ceux-ci reconnaissent certains éléments spécifiques du virus, à la manière d’une clé qui rentrerait dans une serrure. Les anticorps empêchent ainsi le virus de s’attacher à vos cellules et stimulent d’autres parties de votre système immunitaire afin de rendre l’agent étranger inoffensif. Si vous entrez ensuite à nouveau en contact avec le coronavirus, ces anticorps peuvent immédiatement entrer en action et empêcher que vous soyez contaminé(e). Vos anticorps jouent donc un rôle crucial dans la protection contre les contaminations. Quelques mois après la vaccination de base, votre taux d’anticorps contre le virus chute. C’est un phénomène normal après une infection ou une vaccination. Cela vous rendra plus sensible à une nouvelle infection, malgré la vaccination. On parle alors de percée de l'infection.  Grâce à un vaccin supplémentaire après la vaccination de base, le nombre d’anticorps dans votre sang augmente à nouveau fortement et vous êtes à nouveau mieux protégé contre les infections. Maintenant que le variant omicron, plus contagieux, est dominant dans notre pays, cela est particulièrement important. Cependant, nous ne savons pas encore combien de temps la protection contre l'infection dure après une injection supplémentaire et si nous devrons donc faire une autre injection corona régulièrement.

Toutefois, notre système immunitaire - et notre protection contre la COVID-19 - ne repose pas uniquement sur les anticorps, bien que cela soit le sujet principal de la plupart des actualités. À long terme, nos cellules mémoires jouent un rôle beaucoup plus important, puisqu'elles restent dans notre sang beaucoup plus longtemps que les anticorps. C'est principalement ce deuxième mécanisme qui vous protège des symptômes graves, de l'hospitalisation et du décès, ce qui est finalement l'objectif principal de la campagne de vaccination. Cette protection contre les formes graves de la COVID-19 semble diminuer beaucoup moins rapidement que la protection contre l'infection. Une injection supplémentaire chez les personnes en bonne santé de moins de 65 ans sert donc principalement à augmenter la protection contre l'infection.  

 

Nous aborderons dans ce dossier les questions suivantes relatives au troisième vaccin :

  • Quelle est la différence entre un vaccin supplémentaire et un vaccin booster ?
    Une injection supplémentaire est administrée aux personnes chez qui la vaccination de base n'assure pas une protection suffisante. Une injection de rappel ("vaccin booster") est un autre terme pour désigner la même injection, mais elle est administrée aux personnes chez qui la protection offerte par la vaccination de base était en soi suffisante, mais diminue avec le temps.