News

Tartiner les enfants de crème solaire ne suffit pas

27 mai 2016
il faut tartiner les enfants de crème solaire, mais pas seulemen

27 mai 2016

Les jeunes enfants sont très sensibles au soleil. Nous avons testé 13 sprays solaires dotés d’un très haut indice de protection - 50+ - à leur intention. Malgré les résultats rassurants, nous vous conseillons d’adjoindre d’autres mesures à cette protection minimale.

Vous voulez consulter tous les résultats de test des crèmes solaires, ou en savoir plus pour bronzer sagement ?

La plupart des crèmes testées bonnes, mais n’oubliez pas les autres mesures de protection !

Dans le test d’utilisation que nous avons organisé, pas mal de produits ont été perçus comme assez gras et collants. Mais, bonne nouvelle, tous les produits testés, semblent effectivement offrir la protection promise contre les rayons UVB. Pour deux sprays, la protection contre les UVA se positionnait, quant à elle un peu, en dessous des exigences légales, et pour un troisième, elle se situait juste au minimum légal.

Insistons sur le fait que la meilleure des crèmes solaires n’est pas suffisamment protectrice pour laisser un enfant courir toute la journée sous un soleil de plomb. D’autres mesures sont nécessaires : un petit chapeau, des lunettes de soleil, une chemise qui couvre les épaules et les bras.
Quand le soleil est au zénith (entre 12h et 16h), prévoyez plutôt une activité à l’ombre ou à l’intérieur. Et gardez les enfants en dessous de 6 mois complètement à l’abri du soleil.

L’emballage peut mieux faire

La composition des crèmes solaires, lorsqu’elles sont destinées aux jeunes enfants, est de première importance. Sur ce point, nos résultats de test sont relativement rassurants. Nous avons tout de même retrouvé dans la plupart des produits dits «testés dermatologiquement» sur l’emballage, des parfums ou des matières allergisantes.

L’emballage est un autre problème : seule la moitié des produits mentionnait une date de péremption, alors que cette date devrait se trouver sur chaque produit cosmétique. 9 sprays sont en outre très simples à ouvrir et à refermer et peuvent donc facilement être ouverts en magasin. De même, les infos essentielles ne sont pas toujours disponibles dans la langue du pays.

Problèmes relayés aux autorités

A la suite de cette enquête, nous avons adressé une lettre à la ministre de la Santé Publique, Maggie De Block, et au SPF Economie. D’une part pour leur signaler les produits qui offrent une protection insuffisante contre les rayons UVA, d’autre part pour leur rapporter les problèmes d’emballage.


Imprimer Envoyer par e-mail