News

Une assurance "covid" est obligatoire pour entrer dans certains pays

17 février 2022
Mention "are you covered?" dessinée sur le sable

De plus en plus de pays en dehors de l’Union européenne exigent une preuve d'assurance voyage ou d'assurance maladie qui vous couvre si vous attrapez le covid sur place. Ne négligez pas cette obligation, car vous risqueriez de ne pas pouvoir entrer dans le pays.

Avant la crise sanitaire, seule une poignée de pays (dont Cuba, la Russie et la Chine) exigeaient des touristes entrants la présentation d'un certificat d'assurance maladie ou d’assistance voyage. Depuis le début de la pandémie, de plus en plus d’Etats posent une telle exigence. On en compte plus de 40 actuellement, et la liste continue à s'allonger. 

Tous se situent en dehors de l’Union européenne. Rappelons que les voyages non essentiels hors UE sont encore vivement déconseillés. Si vous envisagez malgré tout un tel voyage, vérifiez donc sur le site du SPF Affaires étrangères les dernières recommandations pour le pays en question.  

conseils du SPF affaires étrangères

Quels pays exigent une preuve d'assurance (février 2022)?

En Europe

Aucun pays de l’Union européenne ne demande d’assurance spécifique.

Hors UE, seules l'Ukraine et la Russie exigent un certificat d'assurance. Plus précisément, une assurance assistance qui couvre les frais liés au traitement du covid-19 et qui est valable pendant toute la durée du séjour. Cela dit, indépendamment du covid, les voyages vers l’Ukraine sont particulièrement déconseillés pour l’instant…

Amérique centrale et Antilles

Toute une série de pays imposent une assurance obligatoire aux touristes. C'est le cas d'Aruba, des Bahamas, du Belize, de Saint-Martin et des îles Turks et Caïques. Pour voyager vers ces destinations, vous êtes obligé de souscrire une "Travel Health insurance" auprès d'une compagnie locale. Cette assurance n'est valable que dans le pays même et couvre généralement les frais médicaux liés au covid-19, les frais de quarantaine et de séjour dans une unité de soins intensifs ou les frais de tests covid. Même si vous avez déjà une assurance voyage, elle ne sera pas suffisante pour entrer dans ces pays.

Cuba exige déjà depuis 2010 que les touristes aient une assurance voyage répondant à des conditions déterminées. Vérifiez avant le départ si votre compagnie d'assurance peut proposer une telle assurance car seuls cinq assureurs environ sont «agréés» par les autorités cubaines (Europ Assistance et Allianz Assistance, entre autres).

Costa Rica: les voyageurs non vaccinés doivent être assurés à hauteur de minimum 50 000 USD pour les frais médicaux en cas de covid-19 et d’au moins 2 000 USD pour les frais d'hôtel en cas de séjour prolongé dû à une infection par le coronavirus. Cette assurance n’est pas nécessaire pour les voyageurs vaccinés (2 doses). 

 

Amérique du Sud

Argentine, Bolivie, Chili, Paraguay: une preuve d'assurance maladie couvrant les frais liés à une contamination au covid est requise. Le Chili précise que la couverture des frais médicaux liés au covid doit atteindre 30 000 USD.

Afrique

Une dizaine de pays, dont l'Algérie, le Cap-Vert, la Namibie et les Seychelles, exigent que les polices d'assurance maladie couvrent notamment le covid-19. L'accent est mis sur une couverture suffisante des frais médicaux, de la quarantaine et du rapatriement, sans mentionner de plafonds spécifiques. 

Lors de la demande de visa algérien, le titulaire d'un passeport belge est tenu de présenter une police d'assurance voyage. Elle doit couvrir les frais d'hospitalisation et de soins ambulatoires ainsi que les frais de rapatriement.  

 
Asie

Une assurance maladie ou une assurance voyage spécifique est également requise pour les voyages vers un certain nombre de destinations asiatiques.

Pour le Cambodge, les voyageurs sont invités à souscrire une assurance supplémentaire covid-19 auprès de la compagnie d'assurance locale Forte Insurance

Pour aller en Chine, une assurance maladie ou une assurance assistance voyage est absolument indispensable. L'accès aux soins médicaux est en effet conditionné à la présentation par le patient d'une preuve de d'assurance qui prévoit une couverture suffisante.

Dans des pays comme les Philippines, l'Indonésie et Singapour, les voyageurs doivent avoir une assurance voyage offrant une couverture minimale de 25 000 à 35 000 USD pour les frais médicaux liés au covid.

La Thaïlande prévoit l'obligation de souscrire une assurance couvrant les frais médicaux liés au covid-19 pour un montant minimum de 50 000 dollars US dans le cadre du Thailand Pass.

Pour les voyageurs se rendant en Malaisie, le «Travel Pass Covid» obligatoire couvre les frais médicaux jusqu'à 80 000 USD. Ce Travel Pass est uniquement disponible par l'intermédiaire de Tune Protect Malaysia, un assureur local, et n'est destiné qu'aux personnes âgées de 30 ans ou plus. 

 

Demandez l'attestation à temps

Nous avons récemment mené une enquête auprès de 22  sociétés ('assureurs, compagnies d'assistance et mutualités) afin d'évaluer leur capacité à délivrer les certificats d'assurance requis, le cas échéant.

Du côté des assureurs/compagnies d'assistance, la plupart sont à même de délivrer les attestations demandées. Les certificats sont généralement émis en anglais, en espagnol ou en français et indiquent presque toujours explicitement que la couverture s'applique aussi aux circonstances liées au covid. Dans l’ensemble les attestations sont disponibles en ligne (KBC, Europ Assistance, Allianz Assistance….) ou sont à demander par email ou par téléphone. L’envoi des certificats se fait généralement par email ou à défaut par la poste. L’émission des certificats est traitée par tous les intervenants en priorité. Les délais de livraison varient selon le canal utilisé. Bon à savoir: chez ING, vous devez veiller à demander l’attestation au moins 72 h à l’avance. 

En revanche, du côté des mutualités qui proposent une assurance assistance ou hospitalisation, les certificats émis ne fournissent généralement pas d'informations spécifiques quant à la couverture offerte et, dans la plupart des cas, ils n'indiquent pas explicitement que les situations liées au covid sont couvertes. Les certificats des Mutualités Chrétiennes par exemple indiquent bien cette mention, mais elle est en option auprès des Mutualités Libérales. De plus, la plupart des mutualités ne délivrent ces certificats que dans un nombre limité de langues, ce qui peut poser des problèmes dans les pays qui exigent des documents en anglais ou en espagnol, par exemple. Si vous avez souscrit une assurance via la mutuelle mieux vaut également vous prendre à temps pour obtenir un certificat. Notre enquête démontre en effet qu’il est conseillé d’en faire la demande 2 à 3 semaines avant (1 mois à l’avance dans le cas des Mutuelles Socialistes).

Un bon conseil : lorsque vous recevez le certificat, vérifiez bien que celui-ci est établi dans la langue requise, spécifie les frais couverts ( y compris en cas de Covid), la durée de couverture ainsi que les plafonds d’intervention.    

Quelques conseils 

Il n'existe pas de liste officielle des pays qui exigent une assurance voyage ou une assurance maladie spécifique. Et il y a souvent d’autres exigences, que ce soit en matière de vaccination, de tests ou de quarantaine. Avant tout voyage (au sein ou en dehors de l’UE), vérifiez donc sur le site du SPF Affaires étrangères les derniers conseils aux voyageurs pour le pays de destination. Vous y trouverez aussi les adresses et les sites web des ambassades étrangères

Si vous avez déjà souscrit une assurance hospitalisation ou une assurance voyage, contactez l'assureur ou votre courtier pour vérifier si votre assurance est adaptée aux exigences du pays dans lequel vous vous rendez. 

Et ne manquez pas de consulter notre Dossier Toutes les réponses à vos questions concernant les voyages

vers nos faq voyages