News

Assurance auto et Covid : on enfume les consommateurs

25 février 2021
prime assurance auto covid assuralia

L’an dernier, on a moins roulé, et donc enregistré moins d’accidents. Dès lors, il semblerait logique que les assureurs auto accordent des réductions de primes. Or, ils avancent plutôt leurs arguments pour conserver tout le bénéfice de la crise. Inadmissible selon nous.

En mai 2020, constatant que de nombreux véhicules se trouvaient à l’arrêt en raison du confinement, nous avons interpellé les compagnies d’assurance auto, espérant que le secteur envoie un signal clair en vue d’un remboursement ou d’une remise sur les primes de l'année suivante.

Assuralia (Union professionnelle des Entreprises d’assurances) a rétorqué qu’il fallait attendre les chiffres définitifs de 2020 pour l’assurance auto avant d’envisager une éventuelle baisse des prix. Aujourd’hui, l’Union a publié son rapport annuel mais elle ne dispose toujours pas de ces chiffres.

Des arguments que nous balayons

Par contre, elle avance des arguments laissant à penser que le secteur prépare le terrain pour s’approprier tout le bénéfice de la crise, au détriment des consommateurs.

Jugez plutôt :

  • Le secteur nous dit que durant la période 2016-2020 les primes ont déjà diminué en moyenne de 10%. Mais ceci est lié à une meilleure sécurité routière, pas à la Covid.
  • Il mentionne les assurances au kilomètre, moins chères pour ceux qui roulent peu. Mais opter pour une assurance au kilomètre (pour ceux qui auraient une assurance classique) est une solution individuelle pour l’avenir qui ne procure aucun avantage au niveau prime en ce qui concerne le passé.
  • Les assureurs rappellent les chiffres de Vias : moins 22 % de tués et 22 % de blessés sur nos routes en 2020. Mais ils oublient de préciser que ces accidents avec dommages corporels représentent près de la moitié du montant des indemnisations. En d’autres termes, que les économies réalisées en termes d’indemnisation sont bien supérieures à ce pourcentage.
  • Enfin, on nous annonce que 2021 sera une année compliquée pour le secteur des assurances dans sa globalité.

Les gagnants doivent être les consommateurs, pas les assureurs

D’après nous, tout ceci n’est rien d’autre qu’un rideau de fumée.

Nous réitérons donc notre demande au secteur de faire profiter les consommateurs des économies réalisées en assurance auto suite à la crise de la Covid.

Et nous soutenons la proposition de loi déposée en mai dernier qui entend imposer aux assureurs automobiles d’accorder une diminution des primes d’assurance au prorata de la durée du confinement, proposition qui est toujours en attente à la Chambre.

Trouvez la meilleure assurance auto

Sur notre site, vous pouvez comparer la qualité des assurances auto en fonction d’un profil prédéfini. Mais aussi recevoir des propositions de prix sur mesure.

Vers notre comparateur assurances auto

User name

Participer à la conversation

Participez en postant un commentaire ou une question.

2 Commentaires

trier par :

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

02-05-2021

En effet,
Même avec les 2 circulaires lancées par Test-achats, les assureurs ne veulent rien entendre. Les assurances se base sur leur CGV, mais il appert que le cgv ne fait aucune mention de cas de force majeur suite à une pandémie et ou endémie.

Par ma part je me bat depuis mars 2020 avec yuzzu en leur annexant les circulaires et ne veulent rien savoir, rien entendre.

J'ai même informé le Bureaux des assurances mais rien aucune réponse.
Copie envoyé au gouvernement et ceux ci se décharge complètement informant que se n'est pas de leurs ressorts et qu'il faut voir avec le Bureaux des assurances.

Réponse du MR.
Votre message m’est bien parvenu et a retenu toute mon attention.
La prime d’assurance est réglée par contrat entre l’assureur et le client. Remettre ce contrat en cause doit résulter d’un accord entre les deux parties. Vu la crise sanitaire, toutes les compagnies d’assurance proposent des solutions adaptées à leurs clients. Pour le MR, il importe ici de faire confiance à l’initiative privée en la matière. Je vous encourage donc à prendre contact avec votre assureur ou votre courtier si vous estimez devoir bénéficier d’une réduction de votre prime.
Bien à vous,
Georges-Louis Bouchez
Président
Mouvement Réformateur

Cela est inamissible !.

Cher Service de Test-achats, Il faudrait créé un Collectif devant les tribunaux à l'encontre de tous les assureurs de Belgique, et ce afin qu'il y ai un jugement qui condamne les assureurs de remboursé le trop perçu Covid ainsi que des dommages et intérêts compensatoire de minimum 150,00 € en plus du remboursement du trop perçu.

Pour ma part, j'ai effectué un calcul du trop perçu et j'arrive à un montant de 150,00 €.

En cas d'action en justice je serais remboursé de 150,00€ de trop perçu et de 150,00€ de dommages et intérêts compensatoires.

Les assureurs emploi sans soucier d'être condamnés
l' Abus de position Dominante Conflit d’intérêt par Discrimination

Les assurances se remplissent bien les poches, DES ESCROCS !

Après on s'étonne que beaucoup roule sans assurance !.

Bravo la Belgique !.

La Belgique est Un état de Droit :
1) à la Discrimination
2) à l’abus de faiblesse
3) à l’abus de position dominantes
4) à la corruption Covid19
5) à la violence policière

Et j'en passe !.

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

03-05-2021
, a répondu:

Bonjour Pascal Merci de partager avec nous cette expérience. Si vous voulez que nous intervenions, nous vous conseillons de déposer une plainte sur notre site afin de trouver une solution via le lien suivant : www.test-achats.be/plainte. S'il n'y a pas de solution, vous pouvez nous appeler au 025423333 (codeJa05), nos avocats seront heureux de vous aider. ^Pol

Community

Mobilité

Conversations liées