News

Les assureurs accordent de moins en moins souvent une voiture de remplacement

03 novembre 2022
collision entre voitures

Notre récente analyse des contrats RC auto fait apparaître une dérive inquiétante: les assureurs sont de moins en moins enclins à octroyer gratuitement une voiture de remplacement lorsque votre véhicule est immobilisé sur le lieu de l’accident. Pour éviter les mauvaises surprises, vérifiez ce que votre contrat prévoit.

En cas d’accident avec dégâts à votre véhicule, il y a deux cas de figure:

  •  Soit votre voiture est encore en état de rouler. Vous reprenez donc le volant (après avoir minutieusement complété le constat d’accident) et vous contactez dans les jours qui suivent votre garagiste pour effectuer les réparations
  • Soit votre véhicule est immobilisé sur le lieu de l’accident et doit donc être emmené par une dépanneuse. Après avoir rempli le constat, vous quittez les lieux, par exemple dans la cabine du dépanneur qui vous emmène chez le garagiste qui prendra la voiture en charge.

Jusqu’il n’y a pas si longtemps, il était habituel que, dans les deux cas de figure, votre assureur RC auto vous octroie une voiture de remplacement. Vous deviez toutefois faire appel à leur réseau de réparateurs conventionnés pour en bénéficier.

Cette mise à disposition à titre gratuit lorsque le véhicule est immobilisé, donc dans le second cas de figure ci-dessus, est en voie de disparition. Dans notre étude récente des contrats RC, parue dans notre magazine Budget Droits de novembre-décembre 2022, nous avons ainsi constaté que de plus en plus d’assureurs ont tendance à restreindre le prêt d’un véhicule de remplacement, même lorsque vous êtes en droit dans l’accident. 

Des conditions de plus en plus strictes

Quelques exemples de restrictions (outre le fait que vous devez toujours vous adresser à un réparateur agréé par la compagnie s’il en existe):

  • chez plusieurs compagnies, la mise à disposition d’une voiture de remplacement en cas d’immobilisation du vôtre est devenue une option payante. C’est le cas chez AXA, Corona Direct, Ethias, Optimco, P&V, Partners, Vivium et Yuzzu. AXA va plus loin puisqu’il faut avoir souscrit cette option également pour bénéficier d’un véhicule de prêt pendant la durée des réparations, même si votre réparateur est conventionné par la compagnie (et qu’il vous fournirait dès lors en principe d’office une voiture de remplacement);
  • certains imposent que vous fassiez appel au service d’assistance de la compagnie. Chez Aedes, par exemple, il s’agit d’une condition stricte pour disposer d’un véhicule de remplacement; 
  • de nombreux assureurs ne fourniront un véhicule de remplacement que si leur assuré est en droit dans le sinistre (ou dispose d’une garantie Omnium). A l’exception de DVV Assurances qui vous garantit un véhicule même lorsque vous êtes en tort (pour autant que votre garagiste soit agréé par DVV);
  • plusieurs compagnies ne fournissent pas de voiture de remplacement lorsque le véhicule est immobilisé tard le soir ou le WE. Vous devrez dès lors pouvoir compter sur la bienveillance de la famille ou des amis pour votre mobilité… En fait, seule AG Insurance fournit d’office un véhicule si le vôtre est immobilisé le soir ou le week-end, peu importe que vous soyez en droit ou en tort.

Mise à disposition pendant une courte durée

La durée pendant laquelle la voiture de remplacement vous est prêtée varie selon les contrats ou, parfois, selon que vous êtes en tort ou en droit. 

Chez AXA, par exemple, vous n’avez droit (moyennant l’option payante) à un véhicule de remplacement que pendant maximum 3 jours si votre voiture est immobilisée et ne peut pas être réparée immédiatement ou lorsque vous êtes en tort. 

En cas de perte totale, les assureurs qui prêtent une voiture ne vous l’accordent généralement que pendant 6 jours, ce qui nous semble fort limité. D’autant que si votre véhicule est en perte totale suite à un accident dans lequel vous êtes en droit, la durée standard d’immobilisation comptée par les assureurs (pour réclamer une indemnité au responsable de l’accident) est de 9 jours. Il faudrait donc pour le moins fournir une voiture pendant 9 jours à la victime de l’accident.  

A la recherche d’une assurance auto ? Notre comparateur assurances auto vous aide à trouver le contrat le plus intéressant pour vous. 

vers notre comparateur assurances auto