News

Prêts hypothécaires: les nouvelles règles n'empêchent pas tous les problèmes de remboursement

30 octobre 2019
prêt hypothécaire nouvelles règles quotité bnb

30 octobre 2019
A partir de l’an prochain, les banques devront limiter les quotités des nouveaux prêts hypothécaires à 90%. C’est mieux pour leur solvabilité, mais il ne s’agit pas d’une garantie pour le consommateur. Pour lui, il demeure essentiel de bien calculer ses capacités de remboursement avant toute conclusion d’un prêt.

Pour la première fois, la Banque Nationale a fixé des limites pour les quotités (le rapport entre le montant emprunté et la valeur du bien) des nouveaux crédits hypothécaires.

Les nouvelles règles

À partir du 1er janvier 2020, les quotités seront en principe limitées à 90%. Autrement dit, vous devrez financer les 10% restants, ainsi que les droits d’enregistrement pour l’achat et pour le prêt. 

De nombreuses exceptions à cette barre des 90% ont cependant été prévues:

  • Pour les jeunes ménages qui achètent pour la première fois une habitation: 35% des crédits accordés par un organisme de prêt pourront dépasser la quotité de 90% et 5% la quotité de 100%.
  • Pour ceux qui achètent un bien pour la seconde fois: 20% des crédits accordés pourront dépasser la quotité de 90%, mais celle-ci ne pourra jamais être supérieure à 100%.
  • Pour les investissements locatifs : la quotité maximale est fixée à 80%, mais elle pourra aller jusqu’à 90% dans 10% des crédits accordés.

Calculez bien vos capacités de remboursement

Cette limitation des quotités est certes meilleure pour la solvabilité des banques (ce qui est évidemment la première préoccupation de la Banque nationale). Mais en tant que consommateur, ne pensez pas que vous êtes nécessairement « safe » si vous empruntez moins de 90% de la valeur du bien. 

Au candidat emprunteur, nous recommandons avant toute signature d'un contrat de prêt de bien calculer ses capacités de remboursement. Pour cela, nous mettons à sa disposition un calculateur prêts hypothécaires.

Vers le calculateur

Ce module de calcul permet entre autres de déterminer la mensualité maximale que vous pouvez vous permettre. Elle ne doit jamais dépasser l’équivalent de 80% de votre loyer et de votre capacité d’épargne moyenne. Selon nous, il est plus important d’appliquer pareille règle que de se focaliser sur la quotité.

Les prêteurs doivent s’autodiscipliner

Si l’organisme de prêt tient trop peu compte des revenus disponibles, le risque existe qu’il accorde trop facilement un prêt. Or, nos enquêtes montrent que cela arrive encore bien souvent. Pour certains banquiers, si une famille avec deux enfants dispose de 1400€ par mois après le versement de sa mensualité, c'est suffisant. Injustifiable! Mais encore possible après l’entrée en vigueur des nouvelles règles de la Banque Nationale... 

Nous continuons donc à demander aux banquiers de mieux juger de la solvabilité des candidats emprunteurs. Et de s’autodiscipliner afin d’octroyer les crédits de manière véritablement responsable. C’est la meilleur manière de protéger le consommateur contre le surendettement.

Et puis, ne tombons dans un de leurs pièges. Les banquiers répètent à l’envi que les défauts de paiement dans le cadre de prêts hypothécaires sont rares. Mais leurs statistiques n’intègrent pas les personnes qui ont dû vendre leur bien suite à des problèmes de remboursement. Une raison de plus pour réfléchir à deux fois avant de signer…