Dossier

Vivre de ses rentes

29 août 2014
vivre de ses rentes

29 août 2014

Imaginons que vous ayez touché 100 000€ de votre assurance-groupe et que vous cherchiez un placement qui vous rapporte un complément mensuel à votre pension. On parle d’une «rente périodique». Il existe toutes sortes de formules de placement spéciales: il y a d’une part les produits bancaires spécifiques, et d’autre part, diverses sortes d’assurances-vie.

Oubliez d’emblée les formules classiques de placements qui rapportent un extra chaque mois, comme le compte-rentier ou l’assurance-rentier. Ces produits rapportent en effet trop peu, en raison des facteurs économiques (taux d’intérêts bas), fiscaux (les intérêts sont frappés d’un précompte mobilier de 25%) et des taxes. Voici d'autres placements qui peuvent être intéressants.

Si vous voulez préserver votre capital

Si vous voulez préserver votre capital pour vos héritiers, faites-le via une assurance-épargne avec versements périodiques.

Cette formule peut s'avérer intéressante, mais des mises en garde s'imposent:

  • Il faut que vous puissiez bloquer votre capital pour au moins 8 ans. 
  • Vous n'avez pas la certitude de la rente que vous obtiendrez. 
  • Soyez également vigilant car le retrait ne devra pas être trop important, au risque de voir votre capital "grignoté" au profit du paiement de la rente. 
  • De nombreux frais sont à prendre en considération: des frais d'entrée, souvent des frais de sortie, ainsi qu'une taxe de 2%; quant au précompte mobilier, il est en principe retenu sur une petite partie du versement pendant les 8 premières années. 
  • Enfin, point fondamental: il vous faudra veiller à ne pas exiger une rente automatiquement programmée (chaque mois ou chaque trimestre par exemple) pour éviter une (plus) lourde taxation du fisc; contentez-vous de demander ponctuellement des retraits.

Si vous souhaitez avant tout un revenu de complément

Si vous êtes surtout intéressé par une rente garantie et s’il n’est pas essentiel que votre mise reste intacte, mieux vaut envisager une autre sorte de placement rentier. Trois types spécifiques d’assurance-vie sont à considérer: la rente viagère pure à vie, la rente viagère pure temporaire et la rente viagère de nouvelle génération. Elles ont pour point commun que la rente est d’autant plus élevée que vous êtes âgé à la conclusion du contrat. 
  • Les rentes viagères pures à vie sont destinées à des investisseurs qui peuvent se permettre de perdre totalement leur capital à leur décès, du moment qu’ils sont sûrs de la rente périodique. Ces rentes suscitent généralement peu d’intérêt: tout le monde n’a pas forcément envie de céder irrévocablement son argent à son assureur à son décès.
  • Les rentes viagères temporaires permettent quant à elles de se procurer un versement périodique plus élevé en général. Une succession de rentes viagères temporaires est une solution moins radicale qu’une rente viagère à vie puisque vous n’investissez que pour une période limitée et vous récupérez la majeure partie de votre mise si vous êtes encore en vie à l’échéance.
  • La rente viagère de nouvelle génération est encore moins radicale. Dans ce cas, vous permettez à vos héritiers de récupérer une partie de ce placement à votre décès, sans pour autant exiger de garantie à ce sujet. Un versement est donc en théorie prévu à votre décès, mais il dépend de la bonne performance boursière du fonds sous-jacent. Ce placement est en effet lié à un fonds d’assurance.

Imprimer Envoyer par e-mail