News

Assurance groupe : pas touche au rendement minimum garanti !

20 février 2020
assurance groupe rendement

Les assureurs veulent à nouveau revoir à la baisse le rendement minimum garanti, fixé aujourd’hui à 1,75%, des assurances groupe. Nous nous y opposons. Car ce rendement de 1,75% est trompeur...

Pour la plupart des assurances groupe conclues par les entreprises au profit de leurs employés, le rendement minimum garanti était fixé, l’an dernier encore, à 1,75%. Assuralia, la fédération des assureurs, juge ce pourcentage trop élevé, en raison des taux très bas du marché.

Nous plaidons pour un rendement réel minimum

Est-ce vraiment le cas ? Sachez que ce rendement minimum de 1,75% s’avère au final souvent presque nul si l’on quitte une entreprise après quelques années. En tenant compte de l’inflation, il se transforme même souvent en un rendement réel négatif. C’est pourquoi nous demandons que les institutions de pension soient obligées de garantir un rendement minimum réel (tenant compte de l’inflation), d’1% par exemple. Dans cette hypothèse, si l’inflation s’établit à 1,2%, le rendement devrait être d’au moins 2,2%. Il s’agit en effet d’un investissement où l’argent peut parfois être placé plus de 40 ans. Sur un si long terme, nous jugeons qu’il doit être possible d’octroyer un rendement réel d’1%.

Si le rendement des assurances groupe diminue trop, de nombreuses personnes risquent de se détourner de ce produit. Alors que les autorités veulent soutenir le deuxième pilier des pensions. Par ailleurs, n’oublions pas qu’une taxe de 4,4% est retenue sur les primes. Que de nombreux travailleurs paient au final 20% d’impôts sur le capital final garanti. Et que les assureurs prélèvent également divers autres coûts.

Les fonds de pension offrent en principe de meilleurs rendements

Insistons aussi sur le fait que cette complainte émane à nouveau des assureurs et non des fonds de pension (l’autre acteur important du deuxième pilier des pensions). Les assureurs seraient-ils de moins bons investisseurs ? En moyenne, le fonds de pension octroie en tout cas sur le long terme un rendement plus élevé que l’assurance groupe. Les employeurs feraient peut-être bien de s’interroger : ne serait-il intéressant de troquer l’assurance groupe classique pour un fonds de pension ou une formule d’assurance groupe plus rentable (par exemple de la branche 23) ?

Enfin dénonçons ici, une fois encore, l’opacité qui règle dans le monde des assureurs. Nous réclamons depuis longtemps que la loi les oblige à clarifier ce qu’ils détiennent en portefeuille. Pour pouvoir vérifier si, vraiment, ils ne peuvent pas garantir le rendement minimum de 1,75%. Mais nos appels n’ont, jusqu’à présent, pas été entendus.

Community

Argent & assurances

Conversations liées