Dossier

Pour changer de banque facilement

01 février 2018
Pour changer de banque facilement

01 février 2018

En théorie, changer de banque est très simple : prenez contact avec votre nouvelle banque, ouvrez-y un compte et clôturez votre ancien compte. En pratique, cela s’avère toutefois plus compliqué. Quelques conseils.

Envie de découvrir la banque auprès de laquelle vous pouvez ouvrir un compte à vue à moindres frais?

Découvrez notre comparateur comptes à vue

Vous avez décidé de changer de banque pour le compte à vue que vous utilisez activement? Dans ce cas, deux possibilités s’offrent à vous.

  • soit vous réglez vous-même le transfert;
  • soit vous voulez être aidé en la matière. A cet effet, vous pouvez avoir recours au service de mobilité bancaire de la nouvelle banque. La tâche vous sera simplifiée, car votre ancienne banque et la nouvelle doivent se concerter pour exécuter les formalités requises pour la conversion de votre compte à vue.

Jusqu’ici, la plupart des banques proposaient un tel service de mobilité bancaire. Mais depuis le 1/2/2018, une nouvelle loi est entrée en vigueur et désormais, toutes les banques sont tenues de proposer un tel service.

Qu’implique le service de mobilité bancaire? 

Votre nouvelle banque vous fera compléter un formulaire.
Vous y indiquez la date à laquelle vous souhaitez que le transfert soit exécuté. Le délai peut s’élever tout au plus à 30 jours après votre demande.

C’est vous qui décidez jusqu’où aller:

  • soit vous laissez les banques régler entre elles uniquement le transfert de vos ordres de paiement vers votre nouveau compte à vue;
  • soit vous décidez que l’ancienne banque clôture définitivement l’ancien compte à vue à la suite de ce transfert.

Au rayon des nouveautés, épinglons que l’ancienne banque est désormais tenue de communiquer toutes les informations au sujet des donneurs d’ordre de vos versements récurrents (salaires, allocations de chômage, allocations de maladie...), des créanciers de vos domiciliations actives (fournisseur d’énergie, opérateur de téléphonie, abonnements...) et de vos ordres en cours. Votre nouvelle banque doit alors informer les débiteurs et créanciers concernés de votre nouveau numéro de compte. Auparavant, vous deviez vous en charger vous-même. 

Conseils préalables
  • Rappelons que vous n’êtes pas obligé de recourir au service de mobilité bancaire. Si vous préférez garder la main pour tout, c’est parfaitement possible. 
  • Vous avez l’intention de clôturer votre ancien compte et vous avez un emprunt hypothécaire en cours auprès de la banque que vous souhaitez quitter? Assurez-vous alors qu’il n’y a pas de conséquences négatives pour votre emprunt. Certaines banques se réservent en effet le droit de revoir le taux du crédit hypothécaire à la hausse si le compte à vue (et donc le salaire que vous y versez) que vous possédez auprès d’elle est clôturé. 
  • Vous êtes dans le rouge auprès de l’ancienne banque? Dans ce cas, vous devrez avant tout rembourser le montant de votre découvert de votre compte à vue.
  • Vous avez encore d’autres produits auprès de votre ancienne banque (coffre-fort, compte épargne, compte-titres, emprunt...) que vous aimeriez transférer? C’est un peu plus compliqué car le service de mobilité bancaire a uniquement trait à votre compte à vue. Vous devrez donc de toute manière vous occuper vous-même du transfert éventuel des produits annexes. Veillez à demander à l’ancienne banque si ce transfert d’autres produits entraîne des frais. Ce n’est peut-être pas une bonne idée de forcément retirer l’ensemble des services auprès de votre ancienne banque... 
  • Imprimez ou téléchargez au préalable toutes les informations utiles sur votre compte, car une fois que vous ne possédez plus de carte bancaire, vous n’avez plus accès aux extraits de compte, attestations etc.
  • Si vous avez payé un forfait annuel pour les frais liés à votre compte à vue, l’ancienne banque est tenue de les rembourser au pro rata, selon le nombre de mois d’utilisation du compte. La clôture même du compte à vue est toujours gratuite.
Conseils au cas où vous optez pour le service de mobilité bancaire
  • Si vous ne souhaitez plus du tout utiliser votre ancien compte à vue et que vous décidez donc de le clôturer, mieux vaut que cela ne fasse pas partie du service de mobilité. Sinon, le compte sera clôturé au plus tard 30 jours après votre demande, et ce délai est un peu court pour être sûr que tout est en ordre. Mieux vaut que vous preniez vous-même la clôture en main: vous pouvez ainsi prendre le temps de contrôler si le transfert s’est passé comme prévu.
  • Votre ancienne banque vous transmettra une liste de toutes les domiciliations actives et virements récurrents. Assurez-vous qu’aucune domiciliation/virement n’a été oublié. Car pour les domiciliations, il s’agit uniquement de celles pour lesquelles une opération a été exécutée au cours des 13 derniers mois. Et pour les versements récurrents, il doit en outre y avoir au moins six versements sur votre compte. Si cette condition n’est pas remplie, par exemple parce que vous n’avez reçu qu’une seule fois un remboursement du fisc au cours des 13 derniers mois par exemple et seulement quatre de votre mutuelle, ces instances ne seront pas informées. Une exception est faite pour quelques allocations très spécifiques, comme les salaires, les allocations familiales, les allocations de chômage et la pension: ces donneurs d’ordre sont d’office avertis, même s’il n’y a eu qu’un seul versement. 
Conseils si vous prenez tout en main
  • Ne clôturez pas directement l’ancien compte après l’ouverture du nouveau, au risque de ne plus pouvoir temporairement effectuer d’opérations bancaires et de ne plus pouvoir utiliser vos cartes de banque. Laissez les deux comptes ouverts pendant quelques semaines en parallèle. Ne clôturez l’ancien compte que lorsque vous êtes certain que tous les paiements ont été transférés et que tous les services sont actifs sur le nouveau compte (internet banking, cartes de crédit et codes en votre possession, revenus versés...).
  • Avertissez l’ensemble de vos débiteurs. En premier lieu votre employeur: donnez-lui votre nouveau numéro de compte aussi vite que possible et demandez à partir de quand ces adaptations seront effectives. Car cela peut varier d’un employeur à l’autre. Il peut être pratique de garder vos extraits de compte des derniers mois à portée de main, pour retrouver tous les organismes et/ou personnes qui vous versent régulièrement de l’argent (les allocations familiales, la pension etc.) et transmettez-leur votre nouveau numéro de compte. En outre, n’oubliez pas que vous avez peut-être transmis votre numéro de compte pour le remboursement de frais médicaux, d'impôts, etc.
  • Etablissez une liste de toutes les domiciliations (où l’ordre de paiement émane du bénéficiaire) et de tous les ordres permanents (où c’est vous qui donnez l’ordre de paiement). Remontez suffisamment loin dans le temps, de façon à n’en omettre aucun. Envoyez un courrier recommandé pour signifier le transfert vers le nouveau compte. Et contrôlez ensuite que toutes les adaptations ont bel et bien été effectuées.
 

Imprimer Envoyer par e-mail