Dossier

Bien acheter votre machine à coudre

26 mai 2014
machine à coudre

26 mai 2014

Une envie de vous lancer dans la couture? C’est possible sans dépenser trop dans l’achat de la machine à coudre qui vous conviendra le mieux. Quelques points d’attention pour bien la choisir.

Si les doigts vous démangent et si vous avez l’intention d’acquérir une machine à coudre, réfléchissez d’abord à l’utilisation que vous en ferez. Pour coudre des rideaux ou des sets de table, vous n’aurez pas besoin des mêmes fonctions que pour une jupe, un chemisier ou un pantalon. Voici les points d’attention pour bien la choisir.

Les points et programmes

Quand vous choisissez une machine, ne vous laissez pas distraire par la panoplie de points proposés. Cinq points de base suffisent pour la plupart des ouvrages : point droit, point zigzag, point invisible, point overlock et point stretch pour les tissus élastiques. Mais si vous êtes intéressés, par exemple, par des points décoratifs ou la confection de vêtements plus compliqués comme les costumes, par exemple, un choix plus étendu peut être intéressant.
Pratique également, les fonctions permettant d’adapter la longueur et la largeur des points selon le type de tissu et de réalisation.

Quelques fonctions pratiques

  • Le bouton marche/arrêt qui permet d’utiliser la machine sans la pédale. Vous pouvez utiliser cette fonction pour déterminer à quelle vitesse – fixe – la machine coudra automatiquement.
  • Le réglage de la vitesse qui permet de déterminer vous-même la vitesse maximale de couture, par exemple, en position 3.
    Tant la fonction marche/arrêt que le réglage de la vitesse sont des fonctions très pratiques pour les débutantes.
  • La possibilité de déterminer la position de l’aiguille dans le tissu au moment où la machine s’arrête. Cette fonction est très pratique pour les changements de direction. Le dernier point réalisé dans une direction et le premier dans l’autre seront parfaitement accolés.
  • L’enfilage automatique. Une merveille : vous placez le fil à l’endroit prévu et la machine vient elle-même le chercher pour l’enfiler.
  • La fonction boutonnière qui permet de faire des boutonnières de manière automatique à la taille souhaitée.

Le bac de rangement et les accessoires

Le bac de rangement est intégré au plateau de la machine, souvent amovible. Lorsque vous l’enlevez, le bras doit être le plus étroit possible, ce qui vous permet d’y glisser facilement une jambe de pantalon ou une manche. Quand le plateau est en place, la surface de travail doit être la plus large, ce qui permet de manipuler plus facilement les grands morceaux de tissu.
En général, les machines sont équipées d’un pied-de-biche standard. C’est avec lui que l’on travaille le plus souvent. Pour réaliser une couture invisible ou coudre une fermeture éclair, des boutonnières ou des boutons, vous aurez sans doute besoin d’autres pieds-de-biche. Le nombre de pieds-de-biche et la facilité (ou non) à les changer dépend d’une machine à l’autre.

La facilité d’utilisation

Si vous en avez l’occasion, feuilletez le mode d’emploi de la machine qui vous intéresse. Surtout s’il s’agit d’une machine électronique. Avoir une machine performante, c’est bien, mais si son utilisation vous semble trop compliquée, vous abandonnerez vite. Les machines électroniques, notamment, proposent souvent une foule de fonctions qui peuvent s’avérer très pratiques, mais avec lesquelles il faudra vous familiariser.

L’encombrement et le poids

Vous disposez sans doute d’une surface pour coudre et – surtout – d’un emplacement de rangement limité. La taille peut donc être un critère intéressant à prendre en compte. Le poids aussi si vous devez à chaque fois porter votre machine pour l’installer, la ranger… Si vous la choisissez légère, vérifiez quand même si elle est suffisamment stable.

Le prix

Il existe des machines de moins de 100 € et d’autres qui coûtent bien plus cher. Tout dépend de l’utilisation que vous en ferez. Pour des travaux de base, vous pourriez être tenté par une entrée de gamme à tout petit prix, mais il faut noter qu’en général, ces machines ne sont vraiment prévues que pour des travaux simples. Coudre du tissu épais, une boutonnière ou une tirette est moins facile.

Nos résultats de tests

Nous avons testé 17 machines à coudre dans notre labo. Comment se sont-elles comportées?

Découvrez ici le tableau reprenant nos résultats de tests (fichier PDF).

Découvrez dans la vidéo comment elles sont testées en laboratoire.

Outre nos tests en laboratoire, nous avons aussi voulu connaître l’avis de couturières expérimentées sur les machines et nos résultats.


Imprimer Envoyer par e-mail