Alerte

Comforium.be a fait faillite. Que faire ?

19 novembre 2019

Connu depuis plus d’un an pour ses problèmes de livraison, le site de vente en ligne vient d’être déclaré en faillite. Pour tenter de récupérer l’argent déjà versé, vous devez introduire une déclaration de créance avant le 3 décembre.

Les plaintes ont commencé à affluer à l’automne 2018 : les produits commandés sur le site de vente de meuble n’étaient pas livrés dans les délais. La livraison était systématiquement reportée et quand les clients souhaitaient annuler leur commande pour non-respect du contrat, l’entreprise ne répondait ni aux appels téléphoniques ni aux e-mails de plainte. Le site, actif également en France (dans sa version comforium.com) suscitait d’ailleurs les mêmes plaintes auprès de notre confrère, l’organisation de consommateurs UFC Que choisir.

En octobre 2018, nous prenons contact avec l’entreprise et obtenons, à ce moment-là, le remboursement des meubles commandés et non livrés.

Au mois de mai de cette année, le nombre de plaintes pour les mêmes motifs augmente à nouveau auprès de notre service d’aide. Contactée à nouveau, l’entreprise se justifie : problème de fournisseur, période de congés.... mais sans autre suite. Nous tentons de la recontacter en septembre, car les plaintes ne cessent pas. Malheureusement sans succès et nous conseillons immédiatement aux mécontents de déposer une plainte auprès du SPF Économie. En fait, le site de vente faisait déjà la sourde oreille, avant la faillite déclarée le 4 novembre dernier. Un curateur a été désigné.

Introduisez votre demande rapidement

Vous avez jusqu’au 3 décembre pour introduire une déclaration de créance auprès du curateur.

Pour cela, vous devez créer un compte auprès du Registre Central de Solvabilité (https://www.regsol.be/) et payer 6 € de frais administratifs. Vous serez ainsi inscrit sur la liste des créanciers et tenu informé de l’évolution du dossier. Le curateur nommé pour gérer la faillite est François De Keersmaecker (francois.dekeersmaecker@mahla.be).

Ne vous faites pas trop d’illusion

Les chances de revoir la totalité de la somme que vous avez payée sont faibles. Avec un peu de chance, vous en récupérerez une partie. En tant que consommateur, vous ne faites en effet pas partie des créanciers dits « privilégiés ». Ces derniers sont le fisc, l’ONSS et les banques ayant accordé un prêt hypothécaire. En pratique, une fois que les créanciers privilégiés ont été payés, il reste peu de choses pour les autres. Ce qui reste est alors distribué proportionnellement entre ceux qui se sont inscrits comme créanciers.

Vous avez des questions ?

Vous pouvez toujours nous envoyer un e-mail via le formulaire de contact ou nous appeler au 02 542 35 89  

02 542 35 89   

Nous avons également rédigé un dossier complet, Au secours, le commerçant a fait faillite, reprenant la réponse aux questions les plus fréquentes des consommateurs victimes de la faillite d’un fournisseur.