News

La consigne : une solution efficace au fléau des déchets sauvages ?

21 mars 2017
consigne

21 mars 2017
82 % des 1150 consommateurs sondés s’accordent à dire que la problématique des déchets sauvages constitue un vrai fléau dans leur région. L’occasion de réveiller une réflexion politique sur un système de consigne sur les canettes et les bouteilles PET. Une idée qui séduit 66% d’entre vous. 

En 2011, déjà, le ministre wallon de l’environnement, Carlo di Antonio, suggérait d’appliquer une consigne sur les canettes et les bouteilles PET. L’étude menée par l’Office wallon des déchets à l’époque affichait un bilan mitigé: favorable d’un point de vue environnemental et social, mais défavorable d’un point de vue économique. 

A la demande de son homologue flamande Joke Schauvliege, l’agence publique flamande de gestion des déchets, l’OVAM concluait après enquête que l’instauration d’une telle consigne réduirait de 40 % le volume des déchets sauvages en Flandre et de 90 % les emballages de boissons à usage unique dans les déchets sauvages.

De son côté, la ministre bruxelloise, Céline Frémault n’exclut pas non plus ce genre de redevance. 

On nous promet que 2018 sera l’année de la réouverture du débat.

Vous êtes plutôt pour

Une chose est sûre : le système de consigne ne semble pas effrayer les 1150 personnes que nous avons sondées. 68 % des répondants sont favorables à une consigne sur les bouteilles PET et 64 % le sont pour une consigne sur les canettes. Si la décision d’adopter ce système de consigne est prise, 88% des répondants se disent prêts à rapporter ces emballages de boissons à des points de collecte comme les supermarchés.

Quand on aborde la question de la valeur de ces consignes, 10 cents semble être un montant correct pour 38% des personnes sondées, 31% penchent plutôt pour 5 cents, 20% pour 20 cents et 11% pour 50 cents. 

Voir aussi vos réactions en 2015 à ce sujet sur notre page Facebook:  Pour ou contre les consignes sur les canettes vides et ci-dessous, l'intervention de notre porte-parole Julie Frère dans l'émission "On n'est pas des pigeons de la RTBF" du 21 mars 2017: 

En attendant, ailleurs, ça bouge

L’Allemagne, la Finlande, la Norvège ou encore le Danemark font partie des pays qui ont sauté le pas en instaurant ce système de consigne. Gageons que nos ministres régionaux feront preuve d’audace et de courage politique pour résoudre, au niveau fédéral, ce fléau des déchets sauvages.