Communiqué

Mea culpa de TUI Test Achats vérifiera ses effets concrets pour les voyageurs

19 juin 2020

Test Achats a pris connaissance de la communication de TUI/TUI fly présentant ses excuses suite aux annonces de mardi passé annonçant la suppression de nombreux vols et voyages. L’organisation de consommateurs, assaillie de questions et de plaintes de la part de voyageurs, avait immédiatement contacté le tour-opérateur pour lui demander de clarifier sa communication et d’informer correctement les voyageurs sur leurs droits. De nombreuses personnes voyaient en effet leur vol annulé, alors que celui-ci semblait maintenu sur le site du tour-opérateur mais pour un montant bien plus élevé.

Il semblerait que le message ait été entendu par le tour-opérateur. Celui-ci reconnait d’une part une erreur dans le processus automatique ayant mené à l’annulation de dossiers qui ne devaient pas l’être étant donné que le vol avait bien lieu, et insiste sur le fait que le maintien du prix des vols / voyages modifiés est un point important.

Test Achats demande que les nombreuses personnes qui, étant mal informées par le tour-opérateur, ont pris une décision (par exemple celle de réserver un nouveau vol ou voyage plus cher) puissent revenir sur leur décision une fois qu’elles auront été correctement informées des options légales et commerciales qui s’offrent à elles (voir https://www.test-achats.be/famille-prive/voyage/news/corona-tui). L’organisation de consommateurs conseille aux personnes dont le séjour serait raccourci de demander soit un remboursement partiel de leur voyage, soit une prolongation de celui-ci sans frais. Elle continuera évidemment de suivre ce dossier de près en vérifiant que les informations dorénavant délivrées aux voyageurs sont correctes.

Test Achats rappelle enfin qu’elle est à disposition des voyageurs qui se poseraient des questions à ce sujet au 0800 29 510 (du lundi au jeudi de 9 à 18h, et le vendredi de 9 à 16h45).

Accès presse

Pour avoir accès à tous les contenus en tant que journaliste, nous vous demandons de nous envoyer un e-mail.