News

Capacité de stockage: appel du jugement contre Apple

18 mai 2017
apple appel

18 mai 2017
Après avoir dénoncé Apple en justice pour la capacité de stockage de ses iPhones près de 33% inférieure à ce qui est annoncé, nous avons reçu un jugement négatif. Nous poursuivons donc notre action en faisant appel de cette décision.

Vous utilisez de plus en plus votre smartphone pour toutes sortes de tâches (télécharger des applications, stocker des informations, consulter vos mails, y mettre votre agenda, votre musique, prendre des photos, vous guider, etc.). Et pour cela, vous avez besoin d’un espace de stockage suffisant. Vous devez donc connaître, au moment de l’achat, la capacité de stockage utile, c’est-à-dire celle dont vous disposez pour vos propres applications et données. Pourtant, nos tests l’ont démontré plus d’une fois, l’espace de stockage réel d’un smartphone est très souvent inférieur à celui communiqué par le fabricant. Vous vous retrouvez donc avec (beaucoup) moins.

Faites-vous même le test 

Vous voulez savoir quelle est la capacité de stockage réelle de votre smartphone? Alors...

Passez votre smartphone au detecteur de mensonges

Pratique généralisée

Aucune marque n’est épargnée par cette pratique. Par exemple, un iPhone 6SPlus de 16GB n’en contient en réalité que 10,7, soit près de 33% en moins! La particularité de la marque Apple est que ses modèles se distinguent uniquement par leur capacité de stockage, toutes autres fonctions restant égales. Pour l’iPhone 7, le consommateur a le choix entre: 32GB, 128GB et 256GB. Bien entendu, le prix s’en ressent. Pour l’iPhone 7, Apple annonce: 32GB à 769€, 128GB à 879 €, et 256GB à 989€. Selon nous, la marque à la pomme reconnaît de ce fait que ce qui motive le consommateur à acheter un modèle plutôt qu’un autre est la capacité de stockage disponible. 

En justice contre Apple

Nous avions introduit une action en justice contre Apple à ce propos. En première instance, le juge a déclaré notre demande non fondée. Nous respectons le jugement rendu, mais sommes en désaccord sur plusieurs points, par exemple la considération selon laquelle un iPhone ne sert pas principalement à stocker des contenus. C'est une des fonctions de base de l'appareil. Apple segmente d’ailleurs ses produits uniquement en fonction de leur capacité de stockage. Nous ne sommes pas non plus d’accord sur le fait que c'est au consommateur à rechercher les informations nécessaires. Au contraire, c'est au vendeur à les lui fournir. La loi et la jurisprudence de la Cour de justice européenne sont claires sur ce point. Une information disponible sur un site web n’est pas suffisante. 

Nous réjouissons de constater que suite à cette action en justice, Apple a, dans les faits, commencé à changer sa pratique. Malgré cela, l'action judiciaire reste nécessaire afin de pérenniser cette évolution. Nous avons donc fait appel de ce jugement. L’audience d’introduction se tient ce jeudi 18 mai devant le juge.