News

Quatrième opérateur en Belgique : nous voulons du concret !

02 juin 2021

L’arrivée d’un quatrième opérateur pourrait faire baisser les prix d’environ 13% en Belgique. C’est ce qui ressort d’une nouvelle étude commanditée par la Ministre De Sutter. Ce constat ne nous étonne pas, mais il faut à présent agir. Nous demandons à la Ministre des télécommunications et au gouvernement de passer à la vitesse supérieure et de concrétiser l’arrivée de ce nouvel acteur.

Le constat n’est pas nouveau : la Belgique fait partie des pays les plus chers au niveau européen. Dans une étude publiée fin 2020 par Eurostat, nous avions relevé que les services télécoms sont bien plus chers en Belgique que partout ailleurs en Europe. Les tarifs dans notre pays sont en moyenne 76% plus élevés que la moyenne européenne. 

Nous n'avions pas été étonnés par les résultats. L’évolution du marché télécom ne va pas dans un sens favorable au consommateur et la part de marché des grands opérateurs reste très importante, ce qui n’est pas propice à la concurrence. Le choix du consommateur demeure limité, bien que la concurrence se soit quelque peu accrue ces dernières années avec le challenger Orange. Mais la récente décision de l'IBPT sur les tarifs d’accès au réseau signifie que les grands opérateurs pourront continuer à profiter de leur position dominante pour augmenter régulièrement leurs prix dans les années à venir.

La guerre des packs

Autre problème que nous avons relevé : la concurrence ne s'exerce plus sur le marché de la téléphonie mobile, mais sur celui des forfaits tout compris. Proximus, Telenet, Orange et Voo essaient de lier leurs clients au plus grand nombre de services possible, grâce à des packs pouvant inclure internet, la télévision, une ligne fixe et un ou plusieurs abonnements de téléphonie mobile.

Dans ce contexte, l’Autorité de concurrence vient de donner son accord pour que Mobile Vikings et Jim Mobile, anciens challengers des prix sur le marché de la téléphonie mobile, fusionnent au sein du groupe Proximus. Le géant ne peut qu'en sortir consolidé, alors que le besoin de concurrence est pressant.

Nous pointons aussi du doigt l'augmentation du nombre d'abonnés aux forfaits : le 4-play, qui combine 4 services (internet, ligne fixe, télévision et téléphonie mobile) représente déjà un tiers du nombre d'abonnements dans les foyers belges. Or, nous constatons que ces forfaits sont de plus en plus coûteux chaque année, et que les clients souscrivant à ces packs sont moins enclins à passer à un autre opérateur.

La nécessité d’un quatrième opérateur

A la lumière des chiffres publiés par la nouvelle étude commanditée par la Ministre, et qui confirment nos analyses, nous répétons qu'il est essentiel qu'un quatrième opérateur de réseau fasse son entrée chez nous, surtout dans le cadre des enchères des fréquences 5G sur le marché belge. Ce n’est qu’avec l'arrivée d'un nouvel opérateur de réseau offrant une gamme complète de services que le marché des télécommunications pourra être redynamisé.

Nous demandons donc à la Ministre des télécommunications et au gouvernement de passer à la vitesse supérieure et de concrétiser l’arrivée de ce nouvel acteur.

En attendant une évolution réelle du marché, vous pouvez consulter notre comparateur de tarifs télécom afin de trouver l'offre la moins chère dans votre cas.

Vers le comparateur de tarifs télécom

User name

Participer à la conversation

Participez en postant un commentaire ou une question

Commentaires

Soyez le premier à commenter