Communiqué

Pub TV, imposée à l’insu de votre plein gré … Test Achats très critique!

18 août 2021

Les revenus des émetteurs de télévision sont apparemment sous pression, à tel point que vous n’aurez bientôt plus le choix de zapper ou de dérouler les pages de pub en vision différée ou enregistrée. Aujourd’hui, les consommateurs belges paient déjà très chers leurs abonnements télécom, comme le dénonce Test Achats depuis des années, et particulièrement l’abonnement de télévision. Plutôt que d’attirer les clients sur leurs programmes, cela aura pour conséquence directe que les consommateurs se dirigeront encore plus vers des canaux comme le streaming, avec une perte de revenus supplémentaires pour les opérateurs concernés.

“Imposer la pub” la nouvelle mauvaise idée ...

Depuis des années, les personnes qui regardent la télévision sont habituées à voir passer les publicités pendant leurs programmes télévisés préférés. Celles qui regardent la télévision en différé - qui permet de visionner des programmes jusqu'à une semaine après leur diffusion – pouvaient quant à elles faire défiler rapidement les pauses publicitaires, ce qui constitutait un confort non négligeable. Cela fera bientôt partie du passé : toute personne qui souhaite lancer un enregistrement sera d'abord "obligée" de regarder des publicités. Ce nouveau modèle publicitaire est d'abord appliqué par Telenet pour les clients qui ont une nouvelle TV-box. Plus tard, en 2022, les autres clients de Telenet TV suivront et la mise à jour se fera automatiquement via le décodeur. Le client lui-même ne doit rien faire. D'autres opérateurs comme Orange, Proximus, Scarlet et VOO vont sans doute suivre et appliqueront également ce nouveau modèle publicitaire. Toutefois, ils n'ont pas encore communiqué leur calendrier.

 

Imposer la pub ne peut et ne sera jamais la solution 

Test Achats regrette cette décision des opérateurs belges d'appliquer ce nouveau modèle publicitaire. Les consommateurs paient déjà un prix élevé pour leurs abonnements à la télévision numérique, selon l'organisation de consommateurs. "Les clients sont maintenant obligés de payer pour regarder les publicités et cela sans aucune garantie que cette pause commerciale obligatoire aura un effet favorable sur les annonceurs, car en tant que téléspectateur, vous pouvez toujours utiliser cette minute pour une pause pipi ou une visite au réfrigérateur. Une alternative pourrait être que Telenet et les autres opérateurs baissent leurs prix pour les personnes qui ne peuvent pas zapper la pub ou gardent le même prix pour celles qui ne le veulent pas", explique J-Ph. Ducart de Test Achats.

 

Effet boomerang

Test Achats souligne que cette obligation pourrait se retourner en fait contre les opérateurs. Le nombre de clients de la télévision numérique risque de diminuer (encore) plus rapidement et les services de streaming vont devenir encore plus populaires. "Chez Telenet, par exemple, vous disposez déjà d'un abonnement Netflix 4K (15,99 € par mois) et d'un abonnement Streamz (11,95 € par mois) pour quasiment le même prix que votre abonnement de télévision numérique avec décodeur inclus (27,87 € par mois)", indique l'organisation de consommateurs. 

Les personnes cherchant une formule internet à combiner avec leur service de streaming préféré peuvent utiliser le comparateur de tarifs de Test Achats. Si elles préfèrent s’en tenir à une offre groupée de services de télécommunications, elles peuvent utiliser le comparateur de tarifs pour trouver le forfait le plus avantageux pour leur utilisation.

 

www.test-achats.be/hightech/telecom

Accès presse

Pour avoir accès à tous les contenus en tant que journaliste, nous vous demandons de nous envoyer un e-mail.