Communiqué

Les communications sont plus chères en Belgique que partout en Europe. Test Achats demande plus de concurrence

22 décembre 2020

Eurostat

L’index des prix publié par Eurostat hier porte non seulement sur ce que le belge paie pour la 4G, l'internet fixe ou la téléphonie mais, dans les 61 catégories, figurent aussi les prix d'une lettre, ou le coût moyen d'un smartphone en magasin. « Le gros du panier porte néanmoins sur le coût des services de télécommunications tels que des abonnements internet, sous la forme de packs ou non, ou les appels téléphoniques, et c’est justement là que le bât blesse » analyse Test Achats.

 

Manque de concurrence

Test Achats n’est pas étonnée par les chiffres publiés par Eurostat. « L’évolution du marché télécom ne va pas dans un sens favorable au consommateur. La part de marché des grands opérateurs reste très importante, ce qui n’est pas propice à la concurrence. En raison du duopole entre Proximus et les câblo-opérateurs, le choix du consommateur demeure limité » explique Julie Frère, porte-parole de l’organisation. Test Achats souligne que la concurrence s'est quelque peu accrue ces dernières années avec le challenger Orange, mais la récente décision de l'IBPT sur les tarifs de gros signifie que les grands opérateurs pourront continuer à profiter de leur position dominante pour augmenter régulièrement leurs prix dans les années à venir.

 

Packs

Autre problème relevé par Test Achats : la concurrence ne s'exerce plus sur le marché de la téléphonie mobile, mais sur celui des forfaits tout compris. Proximus, Telenet, Orange et Voo essaient de lier leurs clients au plus de services possibles via des packs pouvant contenir, outre l'internet, la télévision, une ligne fixe ou un abonnement de téléphonie mobile. Maintenant que Mobile Vikings et Jim Mobile, anciens challengers des prix sur le marché de la téléphonie mobile, vont fusionner au sein du groupe Proximus, la consolidation sera encore plus grande, alors que le besoin de concurrence est pressant.

Test Achats pointe également le nombre d'abonnés aux forfaits : les forfaits 4-play combinant quatre services (Internet, ligne fixe, télévision et téléphonie mobile) représentent déjà 1/3 du nombre de forfaits dans nos foyers belges. Or l’organisation constate qu’alors que ces forfaits sont coûteux et deviennent plus chers chaque année, les clients de ces packs sont moins enclins à passer à un autre opérateur.

 

Besoin d’un 4e opérateur

A la lumière des chiffres publiés par Eurostat et qui confirment les analyses de Test Achats, l’organisation réitère l’importance de l’entrée d’un 4e opérateur de réseau dans le cadre des enchères des fréquences 5G sur le marché belge. Ce n’est qu’avec l'entrée d'un 4ème opérateur de réseau offrant une gamme complète de services, que l’on pourra redynamiser le marché des télécommunications. L’organisation de consommateurs fera prochainement part de son point de vue à la Ministre De Sutter.

Accès presse

Pour avoir accès à tous les contenus en tant que journaliste, nous vous demandons de nous envoyer un e-mail.