Dossier

Construire en bois

13 juin 2007
Construire en bois

13 juin 2007

Le bois est un matériau écologique : son exploitation n’est pas polluante, sa production demande 6 fois moins d'énergie que le béton; sa transformation ne nécessite aucune industrie lourde et il est facilement recyclé ou valorisé comme combustible de chauffage. Une maison à ossature bois permet, en outre, de neutraliser les émissions annuelles de CO2 de cinq voitures !

Avantages et inconvénients d'une construction en bois

Tout ne doit pas être réalisé en bois. On peut se limiter aux cloisons, murs extérieurs, etc. et conserver des hourdis de béton pour le rez-de-chaussée. Le parement extérieur peut être fait de maçonnerie et la finition intérieure de panneaux de plâtre ou le tout réalisé en bois apparent, etc.
Les avantages et inconvénients :
  • une faible inertie thermique. La maison se chauffe très vite en hiver (économies de chauffage), mais, se refroidit aussi plus vite. A l'inverse en été, elle se réchauffe vite; 
  • on peut glisser une forte épaisseur d'isolant entre les montants d'une ossature bois; 
  • la température des parois en bois étant très proche de celle de l'air ambiant, il est possible d'y vivre confortablement à une température inférieure de 2 degrés à celles mesurées dans d'autres types de constructions; 
  • des délais plus courts grâce à la préfabrication (au moins partielle). 
  • une construction sèche donc plus rapidement habitable. 
  • une maison plus légère pouvant se construire sur des terrains à plus faible portance; 
  • un coût plus élevé. Le surcoût global pour une habitation est estimé à 3,4 %. 

Les différentes techniques

  • L'ossature bois. La structure est formée de montants en bois verticaux avec pièces horizontales basses et hautes (les lisses) formant des cadres. Le plancher est, lui, fixé par des solives, ajourées ou non, placées à intervalles réguliers. Et le tout est complété par des éléments de fermeture, d'isolation et de finition (plaques de plâtre). C'est à l'intérieur de ces "caissons" que l'on place l'isolation thermique et tous les câblages ainsi que les tuyauteries). Le choix du parement est libre. 
  • Le bois massif. Les constructions en bois massifs peuvent être effectuées soit à l'aide de madriers en bois plein empilés ou juxtaposés soit en bois lamellé-collé. Le but est de former un mur en bois massif de 8 à 25 cm, complété par de l'isolation thermique. 
Les madriers (poutres pleines) sont empilés à l'horizontale ou juxtaposés à la verticale. Les panneaux en bois lamellé-collé sont élaborés, eux, à partir de lames de bois collées entre elles et peuvent être utilisés pour les murs porteurs et les planchers.
La stabilité de l'ensemble est toujours assurée par la résistance à la compression du bois mais aussi par l'insertion de grandes tiges dans les différentes parois.
L'intégration des tuyauteries et câblages doit être prévue avant la construction. Des modifications sont encore possibles par la suite, mais il faut alors pratiquer une saignée dans le bois. Ennuyeux si on veut laisser le bois apparent.

Points d'attention avec l'architecte

  • Sélectionnez les différentes essences de bois (en extérieur et en intérieur) en fonction des risques encourus (humidité, UV, etc.). 
  • Veillez à limiter toutes les situations à risque : humidité ambiante élevée, etc. 
  • Déterminez alors les parties à traiter absolument contre les champignons, moisissures, insectes xylophages, UV, etc. 
  • Quand un traitement est nécessaire, veillez à ce qu'il soit effectué en usine et non par vous au moment où vous habitez déjà la maison (dégagements toxiques). 
  • Tout bois exposé à la lumière du soleil (UV), même très durable, grise s'il n'est pas traité en surface. Si vous voulez l'éviter, il faut une couche de finition; 
Si vous êtes soucieux de l'environnement et de votre santé : 
  • choisissez des bois certifiés comme issus de forêt gérées durablement; 
  • préférez les essences produites par les forêts européennes; 
  • vérifiez si le bois a été traité ou non en usine et choisissez en tenant compte de la durabilité nécessaire.

Imprimer Envoyer par e-mail