News

Les fournisseurs désertent le marché bruxellois de l'énergie

03 août 2021

Le marché bruxellois de l'énergie brille par un faible niveau de concurrence dommageable aux consommateurs. De nombreux fournisseurs préfèrent ignorer Bruxelles. Au tour d’ Octa+ et Mega de tirer la sonnette d'alarme en y suspendant temporairement leur offre pour cause de réglementation trop stricte. Le temps d'entamer des discussions entre toutes les parties.

Le marché de l'énergie de Bruxelles a été libéralisé en 2007. Depuis lors, les consommateurs peuvent choisir librement leur fournisseur d'énergie. Néanmoins, ces dernières années, de nombreux fournisseurs ont préféré quitter Bruxelles, au point qu’il est désormais difficile d’encore parler de marché concurrentiel.

Trop peu de fournisseurs

Aujourd'hui, seuls six fournisseurs d'énergie sont actifs dans la capitale. À titre de comparaison, ils sont deux à trois fois plus nombreux en Flandre et en Wallonie. Et encore, certains fournisseurs imposent-ils des conditions restreignant l’accès à leur offre. Par exemple, pour devenir client de la coopérative Energie2030, il faut d'abord acheter des parts sociales. D’autres vous demandent de payer par prélèvement automatique ou par facture électronique.

En pratique, cela signifie que plus de 90 % du marché bruxellois est entre les mains d'Engie, Lampiris et Luminus. Cependant, depuis 2018, ce dernier a partiellement cessé de proposer des contrats aux particuliers à Bruxelles (un seul contrat onéreux subsiste via les boutiques Mediamarkt). 
Auparavant, d'autres acteurs ont également disparu du marché bruxellois.

Retrait temporaire pour Mega et Octa+

Pour les clients existants de Mega et Octa+, rien ne change. Mais les deux petits acteurs du marché ont annoncé qu'ils ne proposeraient plus de contrats aux nouveaux clients Bruxellois jusqu'en octobre. Le temps d’entamer des discussions avec diverses parties, dont le gouvernement bruxellois et le régulateur de l'énergie Brugel. En cause, un cadre réglementaire trop strict qui met de plus en plus en péril la viabilité des petits fournisseurs. 

Le fait que les fournisseurs soient les seuls à supporter le risque financier du non-paiement pose problème. Ils sont, en outre, responsables des montants qui sont perçus via la facture d'énergie mais dus à d'autres parties, comme le gestionnaire de réseau ou le gouvernement. Les fournisseurs se débattent également avec la procédure de recouvrement des mauvais payeurs par le biais de la justice de paix. Et le régulateur de l'énergie, Brugel, confirme une augmentation du nombre d'impayés depuis la pandémie, ce qui met la santé financière de certains fournisseurs sous pression.

Une situation pas neuve

La situation à Bruxelles est préoccupante depuis plusieurs années et l'impasse actuelle n'est pas une surprise. Le régulateur bruxellois souligne depuis quelque temps déjà le désintérêt croissant des fournisseurs d'énergie pour le marché bruxellois. Nous-mêmes avons également exprimé notre préoccupation à ce sujet à plusieurs reprises. En 2018, nous avions déjà pointé du doigt le risque de voir deux ou trois acteurs se partager le marché.

Moins de concurrence est une mauvaise nouvelle pour tous les consommateurs. Cela entraîne non seulement une réduction de l'offre, mais peut-être aussi une hausse des prix. Cela représente enfin un risque pour les familles vulnérables qui peuvent se retrouver sans énergie par défaut d'approvisionnement.

Selon nous, il appartient aux autorités responsables d’élaborer de toute urgence une solution durable. Il s'agit de trouver un équilibre entre la protection maximale du consommateur bruxellois, d'une part, et le maintien de l'attractivité du marché pour un nombre suffisant de fournisseurs, d'autre part. Cela devrait permettre à la concurrence de jouer pleinement son rôle.

Trouver les meilleurs tarifs

Aujourd'hui, les prix de l'énergie montent en flèche et il est plus important que jamais de comparer les tarifs énergétiques à l'échéance de votre contrat. Les économies moyennes sont encore considérables et peuvent s'élever à plusieurs centaines d'euros sur une base annuelle. Si vous souhaitez trouver rapidement le tarif énergétique le plus avantageux pour vous, consultez notre plateforme énergie.

Les meilleurs tarifs pour votre profil via notre plateforme énergie

 
User name

Participer à la conversation

Participez en postant un commentaire ou une question

Commentaires

Soyez le premier à commenter