Dossier

La construction circulaire: une manière raisonnée de bâtir et rénover

20 juin 2023
Construction circulaire, donc plus durable

La construction circulaire consiste à réutiliser autant de matériaux que possible ou à acheter de nouveaux matériaux issus de ressources renouvelables. Moins coller, cimenter et utiliser des techniques réversibles rendent la maison démontable et réutilisable. Mais comment s'y prendre?

Construction circulaire: des matériaux en circuit

Le Belge a une brique dans le ventre. Chaque jour, de nouveaux bâtiments voient le jour dans notre pays pour y habiter, travailler ou se détendre. Mais tous ces nouveaux matériaux ont un impact sur l'environnement. La construction circulaire vise à réduire cet impact et consiste à réfléchir, concevoir et construire différemment. Mais de quoi s’agit-il et comment s’y prendre?

Un impact environnemental majeur

La construction d'une nouvelle maison a un impact considérable sur l'environnement. Les matériaux que nous utilisons, les briques et les tuiles, les constructions en bois et en métal, les vis, l'isolation, etc. sont produits à l'état neuf pour nos constructions et, quand la maison ne convient plus, elle est démolie, mise en décharge ou brûlée. Avec un processus de construction circulaire, ce processus linéaire se transforme en cycle.

POURQUOI CONSTRUIRE CIRCULAIRE?

Principes de la construction circulaire

Comment limiter son impact sur l'environnement? Pour ce faire, on procède tout à fait autrement que dans un processus de construction classique. Les anciens matériaux sont réutilisés, souvent différemment de ce qui était prévu à l'origine. Les nouveaux matériaux sont issus de matières premières renouvelables. Il y a moins de collage, de maçonnerie et de soudage, et plus de vissage et d’encliquetage. Grâce à des éléments démontables, la maison peut s'adapter sur le long terme.

LES PRINCIPES DE LA CONSTRUCTION CIRCULAIRE

En pratique : toit, façade, sol et espaces techniques

Comment construire en pratique de manière circulaire? Pour chaque partie de la maison, il y a des possibilités et des éléments à considérer.
Un toit en tuiles dure longtemps et obtient donc un score de circularité élevé. Son isolation est de préférence assurée avec des ressources renouvelables et est en pose libre entre les chevrons. Évitez la mousse isolante.

LA CONSTRUCTION CIRCULAIRE D'UN TOIT

Une façade en construction circulaire se compose de plusieurs couches qui peuvent être séparées les unes des autres. Elle est souvent préfabriquée, pour être assemblée et montée sur place. Les assemblages sont réversibles, le bardage de façade est souvent démontable. Pour les fenêtres et les portes, chaque matériau a ses avantages et ses inconvénients.

UNE FAÇADE EN CONSTRUCTION CIRCULAIRE

Dans le cas du sol en construction circulaire, tout n'est pas posé en chape et le revêtement de sol n'est pas collé. Une structure sèche en bois est essentielle, surtout aux étages. Pour le revêtement de sol, vous avez le choix entre de nombreux matériaux qui peuvent varier considérablement en termes d'impact environnemental et de réutilisation.

UN SOL EN CONSTRUCTION CIRCULAIRE

Mieux vaut éviter d'encastrer les tuyaux, câbles et conduites d'eau, d'électricité et de chauffage derrière du plafonnage, dans les murs ou dans le béton. Créez un espace technique central dans votre maison, facilement accessible pour les modifications ou les rénovations.

UN ESPACE TECHNIQUE EN CONSTRUCTION CIRCULAIRE

Dix conseils pour se lancer soi-même dans l’aventure

La construction circulaire n'est pas seulement envisageable dans le cadre d'une construction neuve. Une rénovation peut elle aussi s’effectuer de manière circulaire. Réutilisez les matériaux, évitez les emballages, soyez attentif à l'écoblanchiment (greenwashing)... Voici tous nos conseils.

NOS CONSEILS