News

Indexation importante des loyers en vue à cause de l’inflation

08 février 2022

Si vous êtes locataire, la prochaine indexation de votre loyer risque d’être de taille. L’inflation est forte et, dans la foulée, l’indice santé a grimpé.

Au même titre que l’indexation des salaires, l’indexation des loyers permet aux propriétaires de les adapter au coût de la vie. Le vôtre peut donc, à chaque date anniversaire du début de votre bail, indexer votre loyer dans certaines limites encadrées par la loi et faisant intervenir l’indice santé. Or, ce dernier est lié à l’indice des prix à la consommation, qui lui-même découle du niveau d’inflation. Et, comme vous le savez, l’inflation est particulièrement forte cette année.

Les loyers ont augmenté de 7 % en un an

Pour déterminer le montant de l'indexation qu'il peut vous imposer une fois par an, votre propriétaire est tenu d’appliquer la formule légale : votre loyer de base, multiplié par le nouvel indice santé, le tout divisé par l’indice de base.
Un exemple : votre bail est entré en vigueur le 1er février 2018 avec un loyer initial de 900 €. Au 1er février 2019, première indexation selon l’indice santé du moment, votre loyer est passé à 906,15 €. En 2020, même calcul et votre loyer atteint 919,92 €. En 2020, il est passé à 930,27 € et en 2021, à 935,61 €. Mais en 2022, il est passé à 1002,25. Soit une augmentation d'environ 67 € par mois par rapport à l'an dernier.

Pour faire le calcul en fonction de votre propre loyer et anticiper la hausse, n'hésitez pas à utiliser notre comparateur en ligne.

Négocier avec votre propriétaire ?

S'il a le droit d’indexer votre loyer, il n’y est pas obligé. Votre propriétaire peut décider de ne pas le faire ou de ne le faire qu’en partie, en restant en dessous du montant qu’il est autorisé à vous demander selon la formule légale. 

Vous pouvez donc, en tant que locataire, espérer qu’il ne répercutera pas cette indexation. Mais sachez qu’à long terme, ce n’est pas toujours une bonne chose. Si après quelques années, votre propriétaire décide de finalement l’appliquer, l’augmentation risque d’être particulièrement salée d’un seul coup.

Vous avez encore des questions ?

N'hésitez pas à prendre contact avec les experts de notre Service conseil en appelant le 02 542 33 33, tous les jours ouvrables de 9 à 12h30 et de 13h à 17 h (16 h le vendredi).

Appeler le 02 542 33 33